Ballet céleste entre Mercure, Vénus et la Lune du 19 au 25 mai

C’est une jolie chorégraphie qui se déroulera en soirée du 19 au 25 mai : Mercure va croiser Vénus. La Lune se joindra également au couple planétaire. 

Plus proche planète du Soleil, Mercure est toujours délicate à observer, perdue dans les lueurs de l’aube ou du crépuscule (les premiers Égyptiens ont d’ailleurs longtemps cru qu’il s’agissait de deux astres différents : un le soir, un autre le matin). Mais si vous savez à quel moment et dans quelle direction regarder, vous la trouverez relativement facilement en raison de son éclat en général assez élevé. C’est d’ailleurs sa luminosité qui avait permis aux Sumériens de la repérer dès l’Antiquité.

La planète Mercure dans la soirée du 25 février 2019. © Jean-Baptiste Feldmann

En raison de son déplacement très rapide (la planète met seulement 88 jours pour faire le tour du Soleil), les Romains lui avaient donné le nom du dieu du commerce alors que chez les Grecs cet astre était assimilé à Hermès, le Messager des Dieux.

C’est le moment de profiter d’une élongation (l’écart entre le Soleil et la planète sera maximal le 4 juin) pour la repérer pendant quelques soirs avec deux atouts : son éclat (magnitude -1,5) et la proximité de l’éclatante Vénus. Les deux planètes se retrouvent parfois dans la même portion de ciel.

Présentation du phénomène par François Aru dans ses Visions Nocturnes 

Alors que Mercure s’élève, Vénus plonge vers le couchant. Les deux planètes vont se croiser le 22 mai en soirée (écart de 1,5° apparent, 3 diamètres lunaires).

Déplacements de Mercure et Vénus du 19 au 22 mai.© Planétarium-EspaceMendèsFrance

Deux jours plus tard le jeune croissant de Lune accompagné par la lumière cendrée viendra compléter ce superbe tableau (montage ci-dessous).

Simulation du rapprochement Lune-Mercure-Vénus du 24 mai 2020. © CIELMANIA

Je vous rappelle que ce genre de rapprochement céleste n’est qu’apparent : en moyenne la Lune se situe à 400.000 kilomètres de nous, Mercure entre 90 et 210 millions de kilomètres et Vénus entre 43 et 256 millions de kilomètres. N’hésitez pas à photographier ce joli regroupement céleste, un smartphone ou un simple boîtier numérique conviendront parfaitement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *