Un halo lunaire enveloppe l’amas des Pléiades

Un halo lunaire a fait son apparition dans la soirée du 16 janvier, alors que la Lune gibbeuse se trouvait à proximité de l’amas des Pléiades.

Un halo se forme parfois autour de la Lune ou du Soleil lorsque les rayons de lumière émis par ces astres rencontrent des particules de glace (à l’intérieur d’un nuage ou d’une nappe de brouillard) avant de nous arriver. Si ces particules ont une forme particulière (plaques de formes hexagonales ou colonnes à base hexagonale), elles décomposent alors la lumière comme dans un arc-en-ciel. De telles conditions météorologiques se rencontrent surtout l’hiver. C’est ce qui s’est produit le 16 janvier en début de soirée : un léger voile de cirrus filtrait les rayons d’une Lune gibbeuse, cinq jours avant l’éclipse totale.

Au centre d’un halo, la Lune accompagne les Pléiades. © Jean-Baptiste Feldmann

Cette image a été réalisée au pied de l’église Saint-Symphorien de Nuits-Saint-Georges (Bourgogne), un fleuron de l’art gothique encore fortement marqué par le style roman ; elle fut construite au XIIIᵉ siècle.

Juste au-dessus de la Lune se trouve l’amas des Pléiades, un petit groupe d’étoiles ; à cette époque de l’année notre satellite naturel traverse la nuit très haut dans le ciel entre le Premier Quartier et la Pleine Lune, n’hésitant pas à aller taquiner les étoiles des constellations aux déclinaisons élevées comme le Taureau ou les Gémeaux.

Cette image a été obtenue avec un boîtier Nikon D7100, un objectif 18-105 mm réglé sur sa plus courte focale (ouverture de 3,5), 10 secondes de pose à 2000 iso.

3 réflexions sur “ Un halo lunaire enveloppe l’amas des Pléiades ”

  1. Bonjour Jean Baptiste!

    Super ambiance! On croise les doigts pour avoir une meteo sans nuages de samedi soir a lundi matin…

    Cyril

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *