Clair de vieille Lune sur une église en Bresse

Petite sortie nocturne dans le village de Montjay en Bresse pour y admirer le ciel nocturne éclairé par la vieille Lune décroissante.

Le petit village de Montjay, qui fait partie de la Bresse louhannaise (dont le cœur est la ville de Louhans), a la bonne idée d’éteindre ses lampadaires entre 23 h et 5 h du matin, révélant par la même occasion un joli ciel nocturne encore épargné par la pollution lumineuse (on ne compte que des petits villages sur plusieurs kilomètres à la ronde).

La seule source de lumière nocturne est donc la Lune, comme on peut le constater sur cette image réalisée le 5 mai vers 3 h du matin (30 sec de pose à 3200 iso avec un objectif de 12 mm de focale).

À gauche du clocher de l’église de Montjay vous reconnaîtrez sans peine la célèbre constellation de la Grande Ourse. Troisième plus grande constellation du ciel, elle est souvent réduite à ses sept étoiles les plus brillantes dont la forme évoque une casserole : les étoiles du manche sont Alkaïd, Mizar et Alioth, celles du récipient sont Megrez, Phecda, Merak et Dubhe.

Cette constellation (qui fait partie des 48 constellations identifiées par l’astronome grec Claude Ptolémée au 2ème siècle après J.-C.) est circumpolaire depuis nos latitudes, ce qui signifie qu’elle ne se couche jamais. C’est le privilège des constellations situées à proximité du pôle nord céleste qui n’est pas très loin : si vous tracez une droite imaginaire entre Merak et Dubhe et que vous la prolongez 5 fois, vous arrivez à l’étoile polaire (à droite du clocher). Notez enfin que la seconde étoile du manche, Mizar, est accompagnée d’une autre étoile un peu plus faible, Alcor, que l’on peut deviner avec une bonne vue.

Sur la droite de ce cliché on remarque également que la Voie lactée s’est levée : si elle reste discrète, c’est tout simplement que l’éclat lunaire éclaircit le ciel. Notre satellite naturel se trouve à ce moment dans le Sagittaire entre les planètes Saturne et Mars, et sa luminosité est encore très importante, cinq jours seulement après la Pleine Lune des fleurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *