Archives pour l'étiquette constellation de la Grande Ourse

Surveillez l’essaim météoritique des Quadrantides

Si le ciel est dégagé, l’essaim météoritique des Quadrantides devrait nous offrir un joli spectacle pour bien commencer cette nouvelle année.

Le début du mois de janvier est traditionnellement propice à l’observation des étoiles filantes. C’est en effet durant les cinq premières nuits de l’année que la Terre traverse l’essaim météoritique des Quadrantides.

essaim

Les météores portent le nom de la constellation dont ils semblent jaillir, la constellation du Quadrant Mural qui n’existe plus aujourd’hui (entre les constellations d’Hercule, du Bouvier et de la Grande Ourse). Continuer la lecture

Une nuit sous les étoiles aux Monts Luisants

On trouve sur la parcelle de vigne des Monts Luisants à Morey-Saint-Denis une jolie maison, l’occasion de réaliser un nouveau paysage céleste.

Morey-Saint-Denis (qui avant 1927 s’appelait Morey en Montagne, allusion au plateau calcaire contre lequel est adossée la commune), est un joli village viticole entre Gevrey-Chambertin et Nuits-Saint-Georges. On dit de Morey que c’est le village des Clos (Clos de la Roche, Clos Saint-Denis, Clos des Lambrays, Clos de Tart…) et les amateurs de vins de qualité y font souvent escale, la commune pouvant s’enorgueillir de posséder 5 Grands Crus et 17 Premiers Crus.

rotation

Le Premier Cru Monts Luisants est issu d’une vigne située à la limite NORD-OUEST de la commune, dernière parcelle sur une forte pente (20%) juste en dessous des bois qui poussent sur le plateau. Continuer la lecture

Des vignes aux couleurs de l’automne sous l’ISS

Le 11 octobre en début de soirée la Station spatiale internationale (ISS) était visible en Bourgogne au-dessus des vignes aux couleurs d’automne.

Cela ne vous a pas échappé : nous sommes en automne depuis le 22 septembre, jour de l’équinoxe. Les journées continuent de raccourcir et les nuits sont plus longues et plus fraîches. L’automne est sans doute la plus belle saison en Bourgogne, quand les feuilles de vignes se parent de mille couleurs après les vendanges. Pourquoi ce festival de couleurs ? Tout simplement parce que la chlorophylle (qui donne aux feuilles leur couleur verte l’été) cesse d’être produite lorsque les jours raccourcissent, laissant la place à d’autres pigments, principalement du jaune produit par des flavonoïdes et de l’orange libéré par les caroténoïdes.

iss_automne

Le 11 octobre en début de soirée la Station spatiale internationale (dont c’est actuellement l’expédition 49) a eu la bonne idée de faire une apparition au-dessus des vignes du côté de la constellation de la Grande Ourse (posée sur l’horizon NORD-OUEST) puis de traverser le ciel en frôlant l’étoile polaire, un passage annoncé  comme d’habitude sur Heavens-Above. Le cliché ci-dessus est l’addition de 5 poses de 30 secondes à 800 iso avec un objectif Samyang de 8 millimètres de focale (même pris à la suite les 5 clichés montrent des coupures dans la trace lumineuse laissée par l’ISS en mouvement). Continuer la lecture

La constellation du Bouvier, un cerf-volant au zénith

Passant haut dans le ciel en début de nuit, la constellation du Bouvier et la brillante Arcturus sont dans le sillage de la Grande Ourse.

Quel est donc ce groupe d’étoiles qui évoque la forme d’un cerf-volant au-dessus de nos têtes une fois la nuit tombée au mois de juillet ? C’est la constellation du Bouvier. Dans la mythologie grecque le Bouvier était un laboureur qui conduisait les sept bœufs de la constellation de la Grande Ourse, les faisant tourner autour de l’étoile polaire pendant la nuit.

bouvier

Au troisième siècle avant J.-C., le poète grec Aratos de Soles rédigea un long poème astronomique intitulé Les Phénomènes. Voici ce qu’il écrivit à propos de la constellation d’Arcturus : « Derrière Héliké, comme s’il la poussait devant lui, marche le Gardien de l’Ourse, que les hommes appellent aussi le Bouvier, parce qu’il semble toucher de son aiguillon l’Ourse-Chariot. Il éclate tout entier d’une vive lumière et, sous sa ceinture, tourne l’étoile Arcturus elle-même, brillante entre toutes ». Continuer la lecture

La constellation du Dragon serpente entre les deux Ourses

Par une belle soirée de printemps on peut observer la discrète constellation du Dragon qui se faufile entre la Grande Ourse et la Petite Ourse.  

Après une douce journée de mai la nuit tombe et votre regard se porte en direction du pôle céleste que marque l’étoile polaire. Au-dessus de votre tête la Grande Ourse attire votre attention avec ses sept étoiles brillantes ; à l’OUEST le couple Castor et Pollux (Gémeaux) se précipite dans les lueurs crépusculaires alors qu’à l’EST Véga et Deneb annoncent l’arrivée des constellations estivales.

dragon

Retournons plein NORD entre la Petite Ourse et la Grande Ourse : c’est là que se glisse la constellation du Dragon, la huitième constellation la plus étendue parmi les 88 qui peuplent le ciel. Continuer la lecture

Le lavoir de Fussey sous les étoiles

Dans les Hautes-Côtes de Nuits-Saint-Georges le lavoir de Fussey est un endroit idéal pour réaliser une rotation apparente de la voûte céleste.

Le mouvement de rotation de la Terre sur elle-même nous donne l’impression que les astres circulent dans le ciel d’est en ouest. En se plaçant la nuit face au nord (matérialisé par l’étoile polaire, la seule qui semble immobile sur cette image) on constate sur une longue pose photographique que les étoiles semblent pivoter autour de l’axe de rotation terrestre.

rotation_lavoir

Cette photographie a été réalisée dans la soirée du 26 mars avec au premier plan le joli lavoir de la commune de Fussey en Côte-d’Or (orienté plein nord), lavoir que j’avais pris soin d’éclairer avec des bougies pour la circonstance. Vous remarquerez que j’ai eu droit à un flash Iridium (juste au-dessus du lavoir)au cours des 90 poses de 30 sec chacune qui ont été assemblées avec le logiciel StarMax pour obtenir le cliché final. La constellation de la Grande Ourse est visible à droite au-dessus des arbres. Continuer la lecture

la comète C/2013 US 10 Catalina devient circumpolaire

Depuis le 13 janvier la comète C/2013 US 10 Catalina est visible toute la nuit : de plus en plus proche du pôle céleste, elle ne se couche plus.

En vidéo : Hedgehog, le robot explorateur de comètes

Comme vous pouvez l’observer quotidiennement avec le Soleil et la Lune, les astres se lèvent à l’EST et se couchent à l’OUEST. Ce phénomène n’est qu’un mouvement apparent qui résulte de la rotation de la Terre sur elle-même.

Le même phénomène s’observe la nuit avec les étoiles, mais si vous regardez le ciel nocturne en direction du pôle céleste vous constaterez qu’aux latitudes de la France certaines constellations tournent autour de l’étoile polaire et ne se couchent jamais (un phénomène très bien mis en évidence lors d’une rotation d’étoiles). On les appelle les constellations circumpolaires et la plus célèbre est la Grande Ourse.

catalina

Sur cette image réalisée le 15 janvier par l’astrophotographe  Raffaele Esposito on voit la comète C/2013 US 10 Catalina, un astre chevelu découvert le 31 octobre 2013, passer à proximité apparente de Alkaïd (Eta Ursa Majoris) comme elle l’avait fait avec Arcturus le jour de l’An. Continuer la lecture

La comète C/2013 US 10 Catalina frôle Arcturus

Pour bien fêter l’entrée dans l’année 2016, la comète C/2013 US 10 Catalina nous a offert un passage au plus près de la brillante étoile Arcturus.

À l’aube du 1er janvier, alors que les derniers fêtards regagnaient leur lit après avoir salué l’arrivée d’une nouvelle année, quelques amoureux des étoiles avaient choisi de rester sobres pour consacrer les premières heures de 2016 à la comète C/2013 US Catalina. Ce fut le cas par exemple du photographe Chris Levitan, auteur de l’image ci-dessous immortalisant le rapprochement apparent entre l’astre chevelu et l’étoile Arcturus.

catalina

C/2013 Catalina a été découverte le 31 octobre 2013 à la magnitude 19 par un télescope automatisé de 68 cm de diamètre dans le cadre du Catalina Sky Survey, un programme de surveillance automatisée des comètes et des astéroïdes utilisant des télescopes installés dans les monts Santa Catalina près de Tucson en Arizona. Pendant que le Catalina Sky Survey scanne le ciel de l’hémisphère nord,  le Siding Spring Survey fait de même en Australie pour le ciel de l’hémisphère sud.

Continuer la lecture

En vidéo : rotation d’étoiles derrière une éolienne

La Terre tourne, provoquant une rotation d’étoiles révélée par des séries de photographies. Le vent, lui, se charge de faire tourner les éoliennes.

Après une rotation d’étoiles autour d’une statue, une autre au château de la Tour et une dernière dans le ciel de la Bresse, je vous propose une nouvelle preuve du mouvement de la Terre sur elle-même avec une rotation d’étoiles derrière une éolienne.

rotation2

Cette éolienne fait partie du plus grand parc éolien de Bourgogne, celui des portes de la Côte-d’Or, un projet qui concerne les communes d’Aubaine, Bessey-en-Chaume, Montceau-et-Echarnant, Cussy-la-Colonne, lvry-en-Montagne et Santosse, ainsi que le territoire de la communauté de communes de Bligny-sur-Ouche.

Constitué à terme d’un ensemble de 27 éoliennes de 2 MW, ce parc éolien pourra satisfaire les besoins en électricité d’une ville de plus de 45 000 habitants.

Continuer la lecture

La Grande Ourse et la cabotte sous la Lune

Petits abris de pierres sèches ou maçonnées, les cabottes trônent encore dans quelques vignes. En voici une sous la constellation de la Grande Ourse.

C’est dans la Côte de Nuits-Saint-Georges et celle de Beaune, là où mûrissent quelques-uns des plus grands vins de Bourgogne, que vous pourrez admirer quelques jolies cabottes restaurées. Ces abris servaient autrefois aux vignerons pour se mettre à l’abri des intempéries ou pour y laisser leurs outils.

Peu à peu laissées à l’abandon au début du XXe siècle, elles sont remises en état depuis quelques années et contribuent à l’originalité de ce vignoble désormais inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO.

grde_ourse2

C’est au pied d’une cabotte située à proximité de la commune de Chaux que l’image ci-dessus a été réalisée en début de soirée le 29 septembre. Si la cabotte et les vignes qui l’entourent sont aussi bien visibles c’est qu’une énorme Lune éclaire le paysage, 36 heures seulement après l’éclipse totale de Lune.

Continuer la lecture

Zoom sur la Grande Ourse un soir d’été

L’été est la saison idéale pour partir à la découverte de la célèbre constellation de la Grande Ourse une fois la nuit tombée.

La troisième plus grande constellation du ciel est celle de la Grande Ourse, souvent réduite à ses sept étoiles les plus brillantes dont la forme évoque une casserole : les étoiles du manche sont Alkaïd, Mizar et Alioth, celles du récipient sont Megrez, Phecda, Merak et Dubhe.

ciel7

Pour localiser la constellation de la Grande Ourse, attendez que le ciel soit assez sombre (aux alentours de 23 h temps local) et portez votre regard en direction du nord-ouest.

Continuer la lecture

Première découverte pour le radiotélescope NOEMA

Bien qu’il soit encore en cours de construction, le radiotélescope NOEMA a déjà découvert une nouvelle région de formation stellaire dans NGC 4194.

Si vous êtes amateur de randonnées et que vous arpentez les chemins qui quadrillent le massif du Dévoluy dans les Hautes-Alpes, vous apercevrez peut-être d’étranges antennes paraboliques à 2550 mètres d’altitude. Elles appartiennent à l’Observatoire du Pic de Bure, lequel dépend de l’IRAM, l’Institut de Radio Astronomie Millimétrique.

iram

C’est là qu’est développé le projet NOEMA, un réseau de 12 antennes de 15 mètres de diamètre équipées chacune d’un système de réception particulièrement performant. La synthèse par interférométrie des informations reçues par ces antennes est destinée à étudier les régions les plus reculées de l’Univers.

Continuer la lecture

Astuce : comment repérer la célèbre étoile polaire

Alpha Ursae Minoris, l’étoile la plus brillante (magnitude 2) de la constellation de la Petite Ourse, est l’étoile polaire ; cela signifie qu’elle est actuellement l’étoile la plus proche du pôle nord céleste, point par lequel passe l’axe imaginaire de rotation de la Terre.

rotation

Au cours de la nuit vous aurez l’impression que toute la voûte céleste tourne autour de l’étoile polaire (image ci-dessus) ; ce mouvement de la sphère céleste n’est qu’apparent puisque c’est en réalité la Terre qui tourne.

Continuer la lecture

Une nuit à la chapelle Saint-Claude

La chapelle Saint-Claude se situe dans les Hautes-Alpes, à proximité du hameau des Salettes, à quelques kilomètres d’Embrun. Dominant le vallon des Vachères, ce petit édifice religieux date sans doute du 16 ème siècle.

Je m’y suis rendu en fin de nuit le dimanche 19 octobre. J’ai d’abord profité de la nuit noir pour immortaliser la constellation d’Orion au-dessus de la chapelle (pose courte de 15 sec. puis pose longue de 5 min).

ciel6

 

ciel2

La façade de l’édifice étant éclairée depuis le sol, une couverture placée sur le projecteur m’a permis d’en réduire l’éclat pour réaliser une photo de la Grande Ourse.

ciel7

Puis j’ai réalisé plusieurs images alors que la Lune en croissant s’élevait lentement au-dessous de Jupiter pendant que le ciel s’éclaircissait.

lune24

lune21

lune22

lune30

Toutes les images ont été réalisées avec un boîtier Nikon D 3200 et son objectif 18-105 mm.