Une soirée sous la Lune et le ciel étoilé de cette fin d’hiver

L’hiver prend fin et les constellations qui y sont associées vont bientôt laisser leur place ; l’occasion de leur consacrer une dernière soirée.  

Le 20 mars ce sera l’Équinoxe et nous tournerons définitivement le dos à l’hiver. Ce samedi 16 mars j’avais envie de profiter de la belle nuit qui s’annonçait pour admirer une dernière fois les grands classiques du ciel d’hiver. Avec Vincent et Éric, deux membres de la Société Astronomique de Bourgogne, nous avons chargé un télescope Dobson de 250 mm de diamètre et une belle paire de jumelles direction les hauteurs de Nuits-Saint-Georges.

Soirée sous les étoiles et la Lune à la fin de l’hiver. © Jean-Baptiste Feldmann

48 heures après le Premier Quartier nous avions abandonné l’idée d’un quelconque marathon Messier, sachant que le lampadaire sélène allait être suspendu au-dessus de nos têtes une grande partie de la nuit, mais l’envie était forte de pointer les objets célestes qui ne seront bientôt plus visibles en soirée.

Nous avons donc revisité nos grands classiques : la célèbre nébuleuse d’Orion nichée dans la constellation éponyme, avec comme étoile vedette la supergéante rouge Bételgeuse (pointée à l’aide du laser vert), les beaux amas d’étoiles que sont les Pléiades (en haut à droite de l’image), le double de Persée ou encore celui de la Chouette (NGC 457 dans la constellation de Cassiopée), admiré Alcor et Mizar dans la Grande Ourse. Nous avons dilaté nos pupilles pour capter quelques photons échappés des galaxies Messier 51, 81 et 82, tout cela dans un ciel bien clair et légèrement brumeux.

Puis la soirée s’est achevée sur la Lune, On The Moon Again ; avec un ciel sans trop de turbulence, les spectacle était étonnant dans le télescope, une fois l’œil habitué à l’éclat violent du sol lunaire. En contemplant le géant Clavius, le magnifique Copernic et un superbe éclairage rasant dans le Golfe des Iris où le Soleil se levait, je me disais que les beautés du ciel étaient toujours au rendez-vous pour ceux qui savent délaisser leur écran et mettre le nez dehors…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *