Archives pour l'étiquette Observatoire du mont Lemmon

Tucson, la ville qui fait baisser la pollution lumineuse

En faisant baisser la pollution lumineuse tout en modernisant son éclairage, la ville de Tucson donne de l’espoir à ceux qui défendent le ciel nocturne.

Avec près d’un million d’habitants, la ville américaine de Tucson est la seconde agglomération (derrière Phœnix) de l’état d’Arizona qui en compte sept millions. Autant dire que son éclairage a un impact majeur sur le ciel étoilé d’une région où l’astronomie est très présente : l’Observatoire de Kitt Peak se situe à une cinquantaine de kilomètres au SUD-OUEST de l’agglomération et l’Observatoire du mont Lemmon (qui fait partie du Catalina Sky Survey, le réseau de surveillance des astéroïdes qui s’approchent un peu trop près de la Terre) est à moins de 30 kilomètres au NORD-EST.

L’éclairage urbain est à l’origine d’une pollution lumineuse galopante. © Sriram Murali

Autant dire que la modernisation de l’éclairage de la ville et l’apparition massive des lampes à Led avait de quoi inquiéter les astronomes. Bonne nouvelle : la pollution lumineuse a diminué en trois ans. Continuer la lecture

La nébuleuse de la Lagune, une pouponnière d’étoiles

C’est en pleine Voie lactée, dans la constellation du Sagittaire, que niche la nébuleuse de la Lagune, un immense nuage d’hydrogène où naissent des étoiles.

On la surnomme Messier 8, NGC 6523 ou encore la nébuleuse de la Lagune. Elle fut découverte en 1747 par Le Gentil, un astronome français resté célèbre pour sa malchance (il rata deux transits de Vénus devant le Soleil en Inde en 1761 et en 1769). La nébuleuse entra quelques années plus tard en huitième position dans le catalogue de Charles Messier mais c’est à l’astronome anglaise Agnès Clerke que revient l’honneur de l’avoir baptisée nébuleuse de la Lagune en 1890.

messier8

Située à un peu moins de 5000 années-lumière de nous dans la constellation du Sagittaire, la nébuleuse de la Lagune mesure environ 110 années-lumière, ce qui représente à cette distance un diamètre apparent trois fois plus grand que la Pleine Lune. Avec une magnitude de 5 elle devient visible à l’œil nu à condition de s’éloigner de toute pollution lumineuse.

Continuer la lecture

Gros plan sur la majestueuse galaxie spirale NGC 6118

NGC 6118, une superbe galaxie spirale située à 80 millions d’années-lumière, a été immortalisée par l’un des télescopes de l’Observatoire du mont Lemmon. 

Difficile à repérer car aucune de ses étoiles n’est plus brillante que la 3e magnitude, la constellation du Serpent est à cheval sur l’équateur céleste, La tête de l’animal dans l’hémisphère céleste nord et la queue dans l’hémisphère céleste sud.

Cette constellation compte deux objets du catalogue Messier (l’amas globulaire M 5 et la nébuleuse de l’Aigle M 16) et plusieurs objets NGC (New General Catalogue of Nebulae and Clusters of Stars) dont NGC 6118.

galaxie2

NGC 6118 est une galaxie spirale (comme M 31 ou M 96)  qui mesure approximativement 110 000 années-lumière dans sa plus grande longueur. Les nombreuses taches brillantes bleues que l’on voit dans ses bras spiraux sont des cocons gazeux qui abritent de jeunes étoiles chaudes. En 2004 une supernova (SN 2004dk) explosa dans un des bras de la galaxie.

Continuer la lecture