Archives pour l'étiquette Jupiter

Halo lunaire

Des halos se forment autour de la Lune ou du Soleil lorsque les particules de glace constituant un nuage ou du brouillard ont une forme particulière (plaques de formes hexagonales ou colonnes à base hexagonale). De telles conditions météorologiques se rencontrent surtout l’hiver.

halo

Ces types de cristaux (dont la taille varie de 50 à 100 microns) naissent quand la vapeur d’eau voit sa température descendre entre -5 et -25°C.

Ce joli halo a été photographié en février 2014, alors que la Lune ne se trouvait pas très loin de la brillante planète Jupiter.

Les halos font partie des photométéores, tout comme l’arc-en-ciel, les nuages irisés ou encore l’arc circumzénithal.

Quand Callisto occulte Io

Tous les 6 ans en moyenne, les positions relatives du Soleil, de la Terre et de Jupiter offrent la possibilité d’observer les phénomènes mutuels des satellites de Jupiter(on parle de phémus).

On distingue deux grands types de phénomènes : les éclipses (un satellite passe dans l’ombre d’un autre satellite) et les occultations (un satellite passe devant un autre satellite). Le 02 novembre dernier Callisto a occulté Io, comme le montre ce montage réalisé par l’astronome amateur Marco Guidi qui utilisait un télescope de Dobson de 50 centimètres de diamètre (20 inch).

IoCallistoSequenza_Guidi

Callisto (quatrième satellite en partant de Jupiter) est le plus grand (4820 kilomètres) et le plus sombre (sa surface, un mélange de roche et de glace, est très ancienne). Io mesure 3640 kilomètres et la brillance de sa surface s’explique par sa position : premier satellite en partant de Jupiter, Io (déformé par les formes de marée engendrées par la planète gazeuse géante) compte plus de 400 volcans en activité qui remodèlent en permanence sa surface.

L’observation de telles occultations permet de suivre l’activité volcanique sur Io : la disparition du flux infrarouge émis par un volcan lorsqu’il est occulté par un satellite permet de localiser sa position sur Io.

L’astéroïde Vesta cartographié

Lancée en 2007, la sonde américaine Dawn atteindra l’astéroïde Cérès en mars 2015. En 2012 elle s’était longuement attardée autour de Vesta, permettant d’en réaliser la première carte géologique qui vient d’être publiée (ci-dessous), fruit du travail d’une équipe de 14 scientifiques pendant 30 mois.

vesta

Avec un diamètre moyen de 530 km, Vesta (qui fut découvert le 29 mars 1807 par l’astronome Heinrich Olbers), est le second membre (derrière Cérès) de la ceinture d’astéroïdes qui circulent entre les planètes Mars et Jupiter.

Continuer la lecture

Tempêtes géantes sur Uranus

Depuis sa découverte en 1781 par William Herschel, Uranus fait peu parler d’elle. Il faut dire que la septième planète du Système solaire est une géante glacée (dont le diamètre dépasse 50.000 kilomètres) qui vogue à près de 3 milliards de kilomètres de nous et présente donc peu d’intérêt à priori.

uranus

D’ailleurs les seules images de la surface réalisées par une sonde (Voyager en 1986) avaient convaincu les astronomes de classer Uranus comme un astre sans caractéristique particulière en lumière visible, où l’on ne trouvait aucune des perturbations atmosphériques connues sur les autres planètes gazeuses (comme Jupiter et Saturne).

Continuer la lecture

Une nuit à la chapelle Saint-Claude

La chapelle Saint-Claude se situe dans les Hautes-Alpes, à proximité du hameau des Salettes, à quelques kilomètres d’Embrun. Dominant le vallon des Vachères, ce petit édifice religieux date sans doute du 16 ème siècle.

Je m’y suis rendu en fin de nuit le dimanche 19 octobre. J’ai d’abord profité de la nuit noir pour immortaliser la constellation d’Orion au-dessus de la chapelle (pose courte de 15 sec. puis pose longue de 5 min).

ciel6

 

ciel2

La façade de l’édifice étant éclairée depuis le sol, une couverture placée sur le projecteur m’a permis d’en réduire l’éclat pour réaliser une photo de la Grande Ourse.

ciel7

Puis j’ai réalisé plusieurs images alors que la Lune en croissant s’élevait lentement au-dessous de Jupiter pendant que le ciel s’éclaircissait.

lune24

lune21

lune22

lune30

Toutes les images ont été réalisées avec un boîtier Nikon D 3200 et son objectif 18-105 mm.

L’énorme tache solaire AR 2192

La plus grosse tache du cycle solaire en cours (le cycle n° 24 qui a débuté en 2008) est apparue il y a quelques jours à la surface de notre étoile.

sol

Voilà qui va ravir tous les adorateurs du Soleil, lequel nous offre un spectacle inattendu. Alors que le pic d’activité solaire atteint en 2013 était considéré par les scientifiques comme le plus faible depuis un siècle, AR 2192 (AR signifie Active Region, les numéros étant attribués par ordre d’apparition des taches par la NOAA, National Oceanic and Atmospheric Administration) vient nous rappeler que nous avons encore beaucoup à apprendre au sujet de notre étoile.

Continuer la lecture

Lune d’automne

La diminution de l’ensoleillement est à l’origine du changement de couleur des feuilles d’arbres quand vient l’automne. Moins de Soleil, c’est moins de chlorophylle (dont les pigments verts donnent leur teinte caractéristique aux feuillages d’été).

lune20

Samedi 18 octobre à l’aube j’ai photographié le gros croissant de Lune accompagné de sa lumière cendrée qui dominait un arbre au feuillage de feu (notez la présence de la planète Jupiter un peu plus haut).

Une image réalisée avec un boîtier Nikon D 3200 et son objectif 18-105 mm.

Bien débuter en astronomie

Le ciel vous attire, vous souhaitez partir à sa découverte ? Voici quelques conseils pour vous guider.

lunette

Pour débuter je vous invite à commencer l’observation de la voûte étoilée à l’oeil nu. Grâce à une carte du ciel, vous apprendrez à vous orienter et à reconnaître les principales constellations (comme la Grande Ourse ou Cassiopée) et les étoiles les plus brillantes visibles tout au long de l’année. Vous pourrez suivre les passages de l’ISS et les essaims d’étoiles filantes comme les Perséides.

Continuer la lecture

Jupiter, Procyon, Sirius

Trois astres d’éclat sensiblement identique jalonnent le ciel en fin de nuit, comme le montre ce cliché.

ciel2

Jupiter est le plus brillant (magnitude -1,9) : la planète géante gazeuse se rapproche de nous et sera à l’opposition le 6 février 2015. Jupiter est actuellement dans la constellation du Cancer, non loin de l’amas ouvert d’étoiles Messier 44.

Continuer la lecture

Messier 44 et Jupiter

Messier 44 est un amas ouvert d’étoiles (situé dans la constellation du Cancer) dont l’éclat général est plus faible que l’amas des Pléiades. M 44 est également appelé Praesepe, la Crèche ou la Ruche.

creche

Cet amas compte plus d’un millier d’étoiles mais seules les plus lumineuses sont perceptibles sans instrument et nous montrent l’amas comme un objet nébuleux.

Continuer la lecture

Jupiter domine la Lune

Alors qu’hier matin j’avais trouvé Jupiter et la Lune dans le brouillard, les deux astres bénéficiaient ce matin d’un ciel relativement pur au-dessus d’un des étangs de Saule Guillaume en Côte-d’Or.

jup1

Cette image a été réalisée avec un boîtier Nikon D 3200 et un objectif 18-105 mm ouvert à 4,2. La pose a été de 6 secondes à 800 iso.

Continuer la lecture

Jupiter et la Lune dans le brouillard

Même si je peste souvent contre la pollution lumineuse, elle revêt parfois un aspect esthétique.

jup4

En témoignent ces images réalisées en fin de nuit dans le brouillard qui recouvrait la Côte-d’Or. Nous sommes à Marey-lès-Fussey, une petite commune située sur les hauteurs du canton de Nuits-Saint-Georges.

Continuer la lecture

Jupiter et la Lune

Bien que chargé de nuages, le ciel de ce matin permettait de suivre le lent rapprochement apparent entre Jupiter (à gauche du château de la Tour) et la Lune décroissante (la Nouvelle Lune se produira le 24 septembre). Les deux astres seront au plus près (5 degrés d’écart) à l’aube du samedi 20 septembre.

jup1

Jupiter, la plus grosse planète du Système solaire, se trouve actuellement à un peu moins d’un milliard de kilomètres de la Terre.

Continuer la lecture

Vénus et Régulus

Le ciel du matin a bien changé depuis le 24 août, date du rassemblement entre la Lune, Vénus et Jupiter.

Notre satellite naturel est pour le moment dans le ciel du soir, la prochaine Pleine Lune ayant lieu le 9 septembre. Quant aux deux planètes, Jupiter grimpe à l’assaut du firmament pendant que Vénus plonge en direction du Soleil pour sa prochaine conjonction le 25 octobre.

reg3

Ce matin Vénus au ras de l’horizon passait non loin de Régulus, la plus brillante étoile de la constellation du Lion. Une légende raconte qu’il y a 5000 ans les Perses avaient choisi 4 étoiles assez brillantes (appelées étoiles royales) pour indiquer les points cardinaux :  Aldébaran (constellation du Taureau), Régulus, Antarès (dans le Scorpion) et Fomalhaut (Poisson austral).

Continuer la lecture

La Lune, Vénus et Jupiter

C’était ce matin la dernière occasion d’admirer Vénus et Jupiter en compagnie d’un fin croissant de Lune puisque la Nouvelle Lune aura lieu demain.

ciel5

Nous avons de haut en bas au-dessus de Nuits-Saint-Georges (ville de Côte-d’Or) : Jupiter, cinquième planète du Système solaire (magnitude -1,8), puis Vénus (magnitude -3,9) qui plonge lentement en direction du Soleil (elle sera en conjonction avec notre étoile le 25 octobre puis redeviendra ensuite visible le soir). Enfin, juste au-dessus des sapins, le fin croissant de Lune 34 heures avant la Nouvelle Lune.

Cette image a été réalisée avec un boîtier Nikon D3200 et un objectif 18-105 mm. Pose d’1 sec avec une sensibilité de 400 iso.

Vénus et Jupiter à l’aube

Après la Super Lune du 10 août et les Perséides le 12, voici le troisième événement astronomique de ce mois d’août. Les deux planètes les plus brillantes du Système solaire ont en effet décidé de se croiser le long de l’écliptique.

plan1

Tandis que Vénus (magnitude -3,9) plonge lentement en direction du Soleil, Jupiter (magnitude -1,8) s’en éloigne.

Continuer la lecture

Le ciel en août

Une énorme Pleine Lune, de belles étoiles filantes et un rapprochement planétaire très serré sont quelques-uns des spectacles que le ciel va nous offrir au cours de ce mois d’août où nombreux sont ceux qui seront en vacances.

aout1

Le 10 août aura lieu la plus grosse Pleine Lune de l’année. En début de soirée notre satellite naturel sera à 356 000 km de la Terre, sa plus courte distance de l’année (on parle de périgée) avec à son lever (vers 20 h 30 heure locale) un diamètre apparent supérieur à 33,5 minutes d’arc. Il ne faudra pas manquer ce spectacle d’autant plus que la chaude atmosphère de l’été donnera sans doute à Séléné une belle couleur orange.

aout2

Le 13 août marque le pic d’activité de l’essaim d’étoiles filantes des Perséides. La Terre croise chaque année du 17 juillet au 24 août cet essaim de poussières abandonnées par la comète Swift-Tuttle. Comme le maximum d’activité se produira cette année en même temps que la Pleine Lune, il sera préférable d’observer l’activité météoritique avant le 8 août et après le 15 pour disposer d’un ciel assez sombre.

aout3

Le 18 août à l’aube les planètes Vénus et Jupiter se frôleront juste au-dessus de l’horizon est-nord-est. 12 minutes d’arc seulement les sépareront, le point d’orgue d’une danse planétaire qui permettra de suivre à partir du 12 août et pour une dizaine de jours le rapprochement apparent puis l’éloignement des deux planètes les plus brillantes du Système solaire.

aout4

On termine le mois en beauté : le 31 août en soirée Saturne sera collée à un gros croissant de Lune. Les observateurs placés en Amérique pourront même assister à une occultation de la planète aux anneaux par Séléné.

La lunette astronomique

Bien que les lunettes d’approche soient apparues sans doute vers 1550 pour les besoins militaires, l’astronome italien Galilée fut le premier à en tourner une vers le ciel à partir de 1609.

Il découvrit avec les cratères sur la Lune, les phases de Vénus et les satellites de Jupiter par exemple.

lunette

Alors que les télescopes sont des réflecteurs (la lumière est renvoyée et concentrée au foyer par un miroir), la lunette astronomique est un réfracteur (les rayons lumineux convergent au foyer après avoir traversé une ou plusieurs lentilles qui forment l’objectif).

Continuer la lecture

La Station spatiale

La Station spatiale internationale (International Space Station ou ISS) est une structure artificielle qui mesure 110 mètres de long pour 74 de large.

iss

Elle fait un tour de la Terre environ toutes les 90 minutes à 400 kilomètres d’altitude. Près de 2.500 mètres carrés de panneaux solaires fournissent l’électricité de la Station et réfléchissent la lumière solaire, ce qui permet de suivre les passages de l’ISS dans le ciel nocturne comme ici au cours de la soirée du 7 juin consacrée à l’observation de la conjonction Mars-Lune.

Continuer la lecture