Archives pour l'étiquette galaxie d’Andromède

Une image stéréographique du ciel nocturne au Tibet

Le photographe Jeff Dai a réalisé une image stéréographique (appelée aussi Little Planet) du ciel étoilé depuis le Tibet. Elle est spectaculaire.

Voici une bien curieux cliché présenté sur le site SpaceWeather. Il s’agit d’une image stéréographique réalisée de nuit au Tibet, très exactement dans un campement dans l’Himalaya, à la frontière entre la Chine et le Bouthan. Son auteur est le photographe chinois Jeff Dai.

ciel1

Qu’est-ce qu’une image stéréographique ? Comme l’explique le photographe Jérôme Pouille sur son blog, c’est un peu comme si on décidait d’écraser une image sphérique sur un plan avec un rouleau à pâtisserie ! Continuer la lecture

Le 16 octobre c’est la Pleine Lune des chasseurs

Profitez de la soirée du dimanche 16 octobre pour admirer le lever de la Pleine Lune des chasseurs si vous avez une météo clémente.

Traditionnellement la Pleine Lune des chasseurs est celle qui suit la Pleine Lune de l’équinoxe d’automne (appelée aussi Lune des moissons ou des récoltes).

pleine_lune21

En 2015 la Pleine Lune des chasseurs s’était produite le 27 octobre et je l’avais photographiée lors de son lever dans l’axe de l’aérodrome de Nuits-Saint-Georges au moment du passage d’un petit avion de tourisme, sans doute un Robin DR 400. Continuer la lecture

Une chapelle tchèque sous la galaxie d’Andromède

Prise en République tchèque, une image nocturne d’une chapelle nous révèle un pan de ciel estival avec la très belle galaxie d’Andromède.

Le 4 août dernier, juste avant que ne débute en France la vingt-sixième édition des Nuits des étoiles, Petr Horálek a réalisé une très belle image en République tchèque. Délaissant les beautés du ciel nocturne dans le désert du Kalahari ou la féerie cosmique dans le ciel de La Silla, ce talentueux photographe s’est rendu dans les Beskides,  une chaîne de montagnes des Carpates servant de frontière à la République tchèque, à la Slovaquie, à la Pologne et à l’Ukraine. Il a posé son appareil photo au pied d’une chapelle dédiée à Marie qui fut construite en 1773 et inscrite depuis 2002 au Patrimoine national tchèque.

chapelle_galaxie2

Ce panorama (réalisé en combinant 43 images prises avec un objectif de 50 mm ouvert à 2,8 et posées chacune 8 secondes à une sensibilité de 8.000 iso) nous montre une joli morceau du ciel que l’on peut admirer en seconde partie de nuit début août. Continuer la lecture

Deux célèbres galaxies encadrent l’étoile Mirach

En réalisant un étonnant cliché à grand champ centré sur Mirach, l’astrophotographe Malcom Park est arrivé à réunir les galaxies d’Andromède et du Triangle.

Sortir des sentiers battus : à l’heure des appareils photos numériques de plus en plus performants, les astrophotographes doivent sans cesse innover s’ils veulent que leurs images soient remarquées.

m31_m33

Malcom Park l’a bien compris : ce banquier canadien à la retraite qui fut longtemps président de la North York Astronomical Association (NYAA) ne se contente pas d’assouvir sa passion pour l’astrophotographie en accumulant des images célestes classiques, mais cherche chaque fois à magnifier ses prises de vues par des cadrages inédits.

Continuer la lecture

En vidéo : l’accélération de l’expansion de l’Univers

L’astrophysicien Jean-Pierre Luminet revient sur l’accélération de l’expansion de l’Univers, la plus importante découverte astronomique à ses yeux.

Jusqu’au début du XXe siècle, les astronomes classaient comme nébuleuses tous les objets diffus qu’ils observaient dans leurs télescopes, sans pouvoir déterminer si ces objets célestes se situaient à l’intérieur ou à l’extérieur de la Voie lactée.

La réponse fut donnée par Edwin Hubble  en 1925 quand il découvrit la nature extragalactique de la galaxie d’Andromède dont il mesura la distance en y observant des étoiles particulières, les Céphéides, à l’aide d’un télescope de 2,5 mètres de diamètre.

Quelques années plus tard, en s’appuyant sur les théories du physicien Georges Lemaître,  Hubble prouva que l’Univers  est en expansion.

Continuer la lecture

La galaxie d’Andromède se lève sur les Apennins

L’été marque le retour en début de nuit de la célèbre galaxie d’Andromède (Messier 31),  visible à l’œil nu dans un site épargné de toute lumière parasite. 

Entrant dans le club très fermé des rares galaxies visibles à l’œil nu depuis la Terre dans l’hémisphère nord, Messier 31 (magnitude 3,4) est observée depuis très longtemps. Si l’astronome persan Al Soufi (903-986) est le premier à mentionner l’existence de cette petite tache floue, il est fort probable qu’on la connaissait déjà dans l’Antiquité.

m31

Située à un peu plus de 2,5 millions d’années-lumière dans la constellation d’Andromède, M 31 a une longueur apparente qui dépasse 3°, soit 6 fois la taille de la Pleine Lune. On estime qu’environ mille milliards d’étoiles sont contenues dans la galaxie dont le diamètre est de 140 000 années-lumière.

L’image ci-dessus a été réalisée par Matteo Dunchi alors que la galaxie s’élevait au-dessus des Alpes apuanes, un massif montagneux situé au nord-ouest de la Toscane et qui fait partie de la chaîne des Apennins.

C’est grâce aux étoiles variables de type Céphéides présentes dans Messier 31 que l’astronome américain Edwin Hubble est parvenu dans les années 1920 à estimer la distance de cette galaxie, confirmant ainsi sa nature extragalactique. Continuer la lecture

Les Antennes, une paire de galaxies en interaction

En 1785 l’astronome germano-britannique William Herschel découvrit depuis l’hémisphère sud un objet nébuleux faisant penser aux antennes d’un insecte. Situées dans la constellation du Corbeau à un peu plus de 60 millions d’années-lumière de la Terre, les Antennes sont le résultat d’une collision entre deux galaxies (NGC 4038 et 4039) ayant débuté il y a 100 millions d’années environ et qui se poursuit toujours.

galaxies-antennes

Ce genre de rencontre cosmique pourrait bien concerner un jour lointain notre Voie lactée et sa plus proche voisine, la grande galaxie d’Andromède.

Continuer la lecture

Le télescope Hubble zoome sur la galaxie d’Andromède

Le télescope spatial américain Hubble va fêter cette année son vingt-cinquième anniversaire. Doté d’un miroir principal de 2,40 m, il a été placé sur orbite (à un peu plus de 500 km d’altitude) le 24 avril 1990 par une navette spatiale, et nous offre depuis d’extraordinaires images de l’Univers.

galaxie_andromède1

Les astronomes viennent de l’utiliser pour réaliser une gigantesque mosaïque photographique d’une partie de la galaxie d’Andromède, Messier 31.

Continuer la lecture

La galaxie d’Andromède

Messier 31 est la galaxie la plus facile à distinguer sans instrument (magnitude 3,5). Sa taille apparente est équivalente à six fois le diamètre apparent de la Pleine Lune. Elle se situe dans la constellation d’Andromède.

ciel1

Située à 2,55 millions d’années-lumière, Messier 31 était considérée comme une nébuleuse jusqu’à ce qu’on découvre sa nature extra-galactique dans les années 1920. L’image ci-dessus a été réalisée dans les Hautes-Alpes avec un boîtier Nikon D 3200 et un objectif 18-105 mm.

Andromède et Pégase

Les constellations d’Andromède et Pégase se lèvent en seconde partie de nuit à cette époque de l’année, à l’est de la Voie lactée.

galax

Pégase, la septième constellation du ciel par la taille, est assez facile à identifier grâce à la forme caractéristique du grand carré de Pégase et s’étend un peu au-delà d’Enif.

Continuer la lecture