Archives pour l'étiquette constellation de Pégase

NGC 7331, une galaxie spirale bien entourée dans Pégase

Dans le champ de NGC 7331, une belle spirale située du côté de Pégase, on observe plusieurs autres galaxies, en réalité bien plus éloignées. 

Carte d’identité :

NGC 7331 a été découverte le 6 septembre 1785 par l’astronome germano-britannique William Herschel. Cette belle galaxie spirale de magnitude 10 fait partie de l’imposant New General Catalogue of Nebulae and Clusters of Stars qui regroupe près de 8.000 objets du ciel profond. Initié par l’astronome irlando-danois John Dreyer, ce catalogue fit l’objet d’une première édition en 1888. La galaxie est également référencée comme Caldwell 30 dans le catalogue de Patrick Moore.

NGC 7331 est entourée de galaxies beaucoup plus lointaines. © Johannes Schedler

NGC 7331 se situe dans la constellation de Pégase, au Sud d’Andromède. Sous un bon ciel et avec un gros télescope, la galaxie révèle son fuseau lumineux sur 10X4 minutes d’arc. Dans les années 1930, l’astronome américain Edwin Hubble proposa de classer les galaxies selon des critères morphologiques. Caldwell 30 appartient à la catégorie SAb, une galaxie spirale intermédiaire entre galaxie spirale régulière et galaxie spirale barrée. Continuer la lecture

51 Pegasi b : la première planète extrasolaire a 25 ans !

La première planète extrasolaire, 51 Pegasi b, a été découverte il y a 25 ans à l’Observatoire de Haute-Provence par deux astronomes suisses.

Annonce fracassante :

Le 6 octobre 1995 deux  astronomes suisses, Michel Mayor et Didier Queloz annoncèrent la découverte de la première planète extrasolaire. Faite à l’occasion de la Ninth Cambridge Workshop on Cool Stars, Stellar Systems and the Sun qui se tenait à Florence (Italie), l’annonce fit l’effet d’une bombe. Au point que certains comparèrent cette découverte à celle du Nouveau Monde en 1492 par Christophe Collomb.

Les astronomes Michel Mayor (à gauche) et Didier Queloz. © Université de Genève

Continuer la lecture

La comète C/2017 E4 Lovejoy est bien plus brillante que prévu

Découverte le 9 mars dernier par l’astronome amateur Terry Lovejoy, C/2017 E4 Lovejoy s’avère beaucoup plus brillante que ce qui était attendu.

Si vous vous intéressez à l’actualité astronomique, le nom de Lovejoy ne vous est sans doute pas inconnu. Terry Lovejoy est un astronome amateur australien qui vient de débusquer le 9 mars dernier sa sixième comète, C/2017 E4 Lovejoy. On lui doit en particulier la découverte de C/2011 W3 Lovejoy qui avait surpris tout le monde en survivant à un passage à seulement 140.000 kilomètres du Soleil le 16 décembre 2011 avant d’aller illuminer le ciel de l’hémisphère sud.

C/2017 E4 Lovejoy aurait pu être une modeste comète tout comme   C/2014 Q2, mais voilà que son éclat a fortement augmenté : elle est actuellement 600 fois plus brillante qu’au moment de sa découverte (voir ci-dessus la superbe image réalisée par Fritz Helmut Hemmerich) ! Continuer la lecture

Andromède et Pégase

Les constellations d’Andromède et Pégase se lèvent en seconde partie de nuit à cette époque de l’année, à l’est de la Voie lactée.

galax

Pégase, la septième constellation du ciel par la taille, est assez facile à identifier grâce à la forme caractéristique du grand carré de Pégase et s’étend un peu au-delà d’Enif.

Continuer la lecture