Que voir dans le ciel nocturne au mois de décembre 2018

Une comète visible à l’œil nu, une pluie d’étoiles filantes et le retour à l’aube de Jupiter et Mercure : décembre 2018 sera riche en spectacles célestes.

Si vous avez prévu ne ne pas trop sortir pour observer le ciel nocturne au cours de ce mois de décembre 2018, vous allez sans doute changer d’avis une fois que vous aurez lu les éphémérides. Ce dernier mois de l’année nous offre en effet quelques rendez-vous astronomiques que vous ne pouvez manquer sous aucun prétexte, à condition que la météo y mette du sien !

Pensez à bien vous couvrir pour profiter pleinement de vos observations hivernales.

Avant de découvrir dans le détail ce que nous réserve le ciel, je vous recommande de relire les 5 conseils pour observer sans avoir froid !

4 décembre : c’est le début d’une période d’une douzaine de jours idéale pour repérer la comète 46P/Wirtanen dont la magnitude devrait se situer entre 3 et 4. À suivre aux jumelles et peut-être à l’œil nu.

Trajectoire de la comète 46P/Wirtanen au cours du mois de décembre.

5 décembre : à l’aube le vieux croissant de Lune se détache au-dessus de l’horizon EST deux jours avant la Nouvelle Lune (à suivre à l’œil nu). 5 degrés plus bas la discrète planète Mercure (à chercher aux jumelles) fait son retour dans le ciel du matin.

7 décembre : une lunette astronomique est indispensable pour repérer le point bleuté de Neptune juste à côté de celui orangé de Mars.

Le défi du 7 décembre : repérer Neptune, 1500 fois moins brillante que sa voisine Mars.

9 décembre : 48 heures après la Nouvelle Lune, le jeune croissant fait son retour dans le ciel du soir ; Saturne se trouve à quelques degrés, un rapprochement apparent (à suivre à l’œil nu) qui a donné lieu à une occultation (invisible en France) quelques heures plus tôt.

14 décembre : en fin de nuit se produit le maximum de l’essaim météoritique des Géminides, l’un des plus actifs de l’année avec un taux horaire qui peut atteindre 120 météores. Le gros croissant de Lune (nous sommes la veille du Premier Quartier) ne vous empêchera pas de profiter du spectacle à condition de vous éloigner des sources de pollution lumineuseÀ suivre à l’œil nu.

Pluie de Géminides dans le ciel du désert d’Atacama. © Yuri Beletsky.

15 décembre : deux jours avant son passage au plus près de la Terre (11,5 millions de km), la comète 46P/Wirtanen passe non loin de l’amas des Pléiades, l’occasion de faire de belles photos une fois que la Lune est couchée. À suivre aux jumelles et peut-être à l’œil nu.

21 décembre : en ce jour de solstice d’hiver, un écart apparent de moins de 1° sépare Mercure et Jupiter à l’aube, un spectacle à savourer au-dessus de l’horizon EST. À suivre à l’œil nu.

22 décembre : Pleine Lune dans Orion (à suivre à l’œil nu). Attendez encore quelques nuits pour admirer la plus belle constellation hivernale sans être gêné par Séléné.

La Pleine Lune s’approche de la belle constellation d’Orion. @ Jean-Baptiste Feldmann

17 réflexions sur “ Que voir dans le ciel nocturne au mois de décembre 2018 ”

  1. Bonjour,
    je me renseigne pour comprendre ce que j’ai hier matin vers 6h30, la lune et 2 merveilleuses étoiles ou planètes je ne sais pas, je suis dans le Bas Rhin , j’aime voir le ciel et le paysage quand je me réveille, alors ma curiosité me pousse à vous poser cette question; qu’ai-je vu? merci d’avance pour votre aide!

    1. Bonjour, hier matin le croissant de Lune était à côté de la planète Vénus et de l’étoile Spica, la plus brillante de la constellation de la Vierge. Un rapprochement apparent seulement, les 3 astres étant en réalité à des distances très différentes de la Terre : 400000 km pour la Lune, 100 millions de km pour Vénus et 250 années-lumière pour Spica. Le 18 novembre Vénus et Spica étaient beaucoup plus proches, regardez cette photo : https://blogs.futura-sciences.com/feldmann/2018/11/18/venus-aux-cotes-de-letoile-spica-de-la-vierge/

  2. Bonjour !
    Vers 6h30 ces matins (4 et 5 décembre), j ai vu la lune (déjà magnifique avec son croissant) et sur sa droite un peu plus haut une étoile (je suppose) très brillante, et de plus j avais l impression qu elle avait une forme d étoile (telle que nous pouvons la représenter ). Ce spectacle était magnifique !!!
    Ma question : était ce vénus ?

  3. Moi c’était se matin il y avais le soleil et juste en bas une planete,je ne sais pas la quelle,elle était jaune et en haut il y avait le soleil,les nuages son passer et la planète a disparue,il rester que le soleil????

    1. Bonjour, ce ne pouvait pas être une planète, aucune n’est visible quand le Soleil est levé. C’est peut-être un avion qui arrive de face
      ou plus probablement un ballon météorologique, les deux étant très brillants lorsqu’ils sont éclairés par le Soleil…

        1. Elle n’est pas grosse, elle est très brillante : c’est ce qui nous donne l’impression que son diamètre apparent est plus important que dans le cas des étoiles 🙂

    1. Bonjour. Je vois exactement la même chose depuis plusieurs jours, de plus en plus proche mais toujours exactement la même position. Le problème c’est que j’en vois d’autres de ces formes (un losange, 4 branches épaisses 2 à gauche, 2 à droite vers le bas et une plus fine verticale) chaque matin plus nombreuses. Elles paraissent immobiles mais j’en ai vue une se déplacer plus rapidement qu’un avion avec pourtant la trajectoire incurvée d’un astre ! Pour retrouver ensuite une place immobile. En sauriez-vous davantage s’il-vous-plaît ?

  4. Il y a un gros point lumineux on dirait presqu des phare d’avion mais ce n’ est pas un avion vu que sa ne bouge pas. Je l’ai vu hier donc le 17dec. et ce matin 18dec. Je vis en valais coté crans montana et elle se trouve niveau sud dorection zermatt pour situer un peu la position. C’est une planet? Etoile? Il est 5h du matin merci

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *