Nouveau rendez-vous entre Saturne et la Lune

La soirée du 11 novembre a été marquée par un joli rendez-vous céleste : un rapprochement apparent entre Saturne et le jeune croissant de Lune.

Comme je vous l’annonçais dans les éphémérides, Saturne avait rendez-vous avec un jeune croissant de Lune dans la soirée du 11 novembre, un rapprochement qui n’était bien sûr qu’apparent puisque en réalité la Lune se situe en moyenne à 400 000 km de nous alors que Saturne est à plus d’1 milliard de km !

Rapprochement entre Saturne et la Lune le 11 novembre. © Jean-Baptiste Feldmann

Sixième planète du Système solaire en partant du Soleil et seconde après Jupiter si l’on classe les planètes selon leur taille ou leur masse, Saturne est sans aucun doute l’astre qui fascine le plus et qui est à l’origine de très nombreuses vocations d’astronomes.

Une simple paire de jumelles ou mieux encore une petite longue-vue suffisent à dévoiler ses magnifiques anneaux. Composés principalement de particules de glace et de poussière, les anneaux ont été observés pour la première fois par Galilée en 1610 qui ne comprit pas pourquoi la planète avait des oreilles (la mauvaise qualité optique de sa lunette ne permettait pas au savant italien de bien voir cet astre).

L’image ci-dessus a été obtenue à l’aide d’un nouveau boîtier Panasonic Lumix DC-FZ 82 équipé d’un zoom 20-1200 mm utilisé à son maximum. Une seule pose de 1/10e de seconde à 100 iso.

5 réflexions sur “ Nouveau rendez-vous entre Saturne et la Lune ”

  1. Quelle magnifique photo!
    Le croissant etait tres joli ici, je l’ai longtemps regarder sans penser a sortir l’appareil
    Si j’avais su :((((((

  2. Bonjour, Un croissant, beaucoup trop petit pour être un croissant de lune, était encore visible il y a une trentaine de minutes, jusqu’à ce que que le soleil passe l’horizon. Visible à l’œil nu, et clairement sphérique à la lunette, l' »objet » semblait relativement proche de la terre, direction Est, éclairé par le soleil (d’où le croissant), et montait relativement « rapidement » vers le zénith. Astéroïde ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *