Non, il n’y a pas cinq planètes à observer cette semaine !

Vénus, Mercure et Jupiter plongeant à l’ouest sur les traces du Soleil, seules les planètes Mars et Saturne sont réellement visibles. Explications.

Vous avez peut-être lu une curieuse information cette semaine qui prétend que cinq planètes sont actuellement observables à l’œil nu. Il semble que des médias français se soient inspirés d’un article paru dans un journal australien ; problème, la position des planètes n’est pas la même dans un pays à cheval sur le tropique du Capricorne et en France.

Si le phénomène s’est déjà produit chez nous, par exemple en janvier 2016 (je l’avais immortalisé dans le ciel du Haut Beaujolais), ce n’est pas le cas en ce mois d’octobre 2018. Il suffit de regarder en détail les éphémérides : en choisissant par exemple les données fournies pour le 14 octobre, on peut  lire que le Soleil se couche à 17 h 17 (TU), Vénus deux minutes plus tôt, Mercure à 17 h 47 (son éclat est trop faible pour la repérer dans les lueurs du couchant) et Jupiter à 18h44.

Seules les planètes Mars et Saturne sont actuellement bien observables en début de nuit, ici avec le château du Clos de Vougeot au premier plan. © Jean-Baptiste Feldmann

Autant dire que seule cette dernière peut espérer être observée, et encore ce sera au ras de l’horizon dans un ciel très clair (comme le montre cette image réalisée le 11 octobre). 

Comme vous le confirme la carte de Stelvision ci-dessous, il faudra vous contenter d’admirer Mars et Saturne (qui  encadraient la Lune au-dessus du château du Clos de Vougeot sur cette image réalisée le 16 octobre).

Situé le long de la route des Grands Crus de Bourgogne entre Gevrey-Chambertin et Nuits-Saint-Georges, ce château n’était au  XIIème siècle qu’un ensemble de bâtiments à usage viticole construits au milieu des vignes par les moines de l’abbaye de Cîteaux. C’est à partir du XVIème siècle qu’apparut le corps de logis de style Renaissance que l’on peut admirer aujourd’hui.

C’est au château du Clos de Vougeot que sont intronisés régulièrement de nouveaux membres de la Confrérie des Chevaliers du Tastevin. Cette confrérie assure la promotion de la gastronomie bourguignonne et de ses grands vins depuis sa fondation le 16 novembre 1934 par deux vignerons bourguignons de Nuits-Saint-Georges, Georges Faiveley et Camille Rodier.

3 réflexions sur “ Non, il n’y a pas cinq planètes à observer cette semaine ! ”

  1. Non mais avec une bonne vue ou de bons instruments on pourra voir d’Est en West; Neptune, Mars , Pluton peu visible , Saturne Jupiter et Mercure bas sur l’horizon.

    1. Uranus et Neptune n’entrent pas en ligne de compte car on parle seulement de planètes visibles à l’oeil nu 🙂 Quant à Mercure elle n’est pas assez brillante pour être détectée sur un ciel encore clair…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *