C/2015 D1, la comète qui défie le Soleil et les astronomes

Le 18 février dernier, une comète a fait son apparition dans le champ du coronographe de l’observatoire solaire SOHO.  Fruit d’une collaboration entre l’ESA et la NASA,  SOHO (SOlar and Heliospheric Observatory) observe l’activité solaire en continu depuis son lancement le 4 décembre 1995.

soho

Il dispose notamment d’un coronographe Lasco (Large Angle and Spectrometric Coronagraph) dont le disque occulteur masque notre étoile, ne laissant voir que les régions environnantes pour y suivre le développement des éruptions solaires (image ci-dessus).

Cet instrument s’est également révélé être un redoutable détecteur de comètes, plus de 2800 à ce jour ! Ces astres chevelus sont pour la plupart des membres du groupe de Kreutz, des morceaux d’une ancienne comète géante brisée qui circulent sur des orbites dont le périhélie est très proche du Soleil. La plupart de ces morceaux cométaires finissent vaporisés à proximité de notre étoile ou plongent dedans.

La 2875 ème comète découverte dans le champ du coronographe Lasco le 19 février dernier (comète nommée C/2015 D1) a échappé à la fournaise solaire malgré un passage à 3,5 millions de kilomètres de notre étoile ; elle poursuit sa route à travers la constellation de Pégase après un bref passage à proximité du tandem Mars-Vénus.

En reconstituant son orbite les astronomes ont eu la surprise de constater que cette comète ne fait pas partie du groupe de Kreutz ou d’aucun autre groupe de comètes. C/2015 D1 est une comète solitaire, comme c’est le cas chaque année pour quelques-uns des nombreux astres chevelus découverts.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *