Découverte d’un anneau de galaxies géant

En traquant les sursauts gamma, des astronomes ont découvert un immense anneau de galaxies dont le diamètre avoisine 5 milliards d’années-lumière.

Détectés accidentellement par des satellites militaires à la fin des années 1960, les sursauts gamma (en anglais gamma-ray bursts ou GRB) constituent les événements les plus énergétiques connus dans l’Univers (après le Big-Bang), libérant autant d’énergie en quelques secondes que le Soleil ne le fera tout au long de son existence (10 milliards d’années).

Ces sursauts gamma sont émis lors de l’effondrement d’étoiles massives dans des trous noirs. Leur énorme luminosité permet aux astronomes de cartographier l’emplacement des galaxies lointaines à l’aide d’instruments dans l’espace comme Swift, ou au sol (en utilisant par exemple les antennes du VLA au Nouveau-Mexique).

gamma2

Comme le rapporte un papier de la Royal Astronomical Society, une équipe américano-hongroise dirigée par le professeur Lajos Balazs (Observatoire de Budapest) a découvert plusieurs sursauts gamma a environ 7 milliards d’années-lumière inscrits dans un cercle de 36° dans le ciel, plus de 70 fois le diamètre apparent de la Pleine Lune !

Selon le professeur Balazs il y a une infime probabilité (1 sur 20 000) que la distribution de ces sursauts gamma soit le fruit du hasard ; ils font très certainement partie d’un anneau géant de galaxies dont le diamètre estimé est de l’ordre de 5 milliards d’années-lumière.

En vidéo : les secrets de la mission Planck

Si l’existence de cet anneau géant se confirme, les astrophysiciens pourraient être amenés à remettre en cause l’homogénéité de l’Univers telle qu’elle semblait se dessiner à travers les résultats de la mission européenne Planck. En effet, selon le principe cosmologique, l’Univers devrait être uniforme, avec une limite théorique de 1,2 milliard d’années-lumière pour les plus grandes structures.

2 réflexions sur “ Découverte d’un anneau de galaxies géant ”

  1. Il est très loin le temps où l’on apprenait le système Solaire en Astrophysique de nos années 1960.
    Nos Professeurs en étaient qu’au B.A – BA de toutes ces Recherches d’Astrophysiciens de nos années qui vont en évolution extrême !…
    C’est juste Magnifique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *