Les galaxies de la Chaîne de Markarian

En raison de ses nuits encore assez longues et des températures en hausse, le printemps est la saison idéale pour observer les galaxies, en particulier celles, innombrables, qui peuplent les constellations du Lion, de la Vierge et de la Chevelure de Bérénice.

markarian1200x900

C’est en étudiant une chaîne de 8 galaxies à cheval entre les constellations de la Vierge et de la Chevelure de Bérénice que l’astronome arménien Benjamin Markarian (1913-1985) découvrit en 1961 qu’elles étaient liées physiquement puisque l’étude de leur spectre trahissait un mouvement identique dans l’espace.

Il s’agit de M84 (NGC 4374), M86 (NGC 4406), NGC 4477, NGC 4473, NGC 4461, NGC 4458, NGC 4438 et NGC 4435. Les deux plus brillantes (M 84 et M 86) ont été cataloguées par l’astronome français Charles Messier à la fin du XVIIIe siècle, les 6 autres ont été référencées ultérieurement dans le New General Catalog of Nebulae and Clusters of Stars (NGC) établi par John Dreyer à la fin du XIXe siècle.

virgo

Passionné de piano, de kitesurf et de cyclisme, Youssef Bach Hamba est un ingénieur en agro-alimentaire qui passe ses nuits à admirer les étoiles dans la région de Mornag, en Tunisie. Il a réalisé cette image le 14 avril dernier avec son boîtier CANON 550D relié à un télescope de 150 mm de diamètre et près de 5 heures de poses cumulées.

Vous remarquerez la présence sur cette image de très nombreuses petites galaxies qui ne font pas partie de la Chaîne de Markarian.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *