Archives pour l'étiquette Royal Astronomical Society

Patrick Moore, le gentleman de l’astronomie britannique

Il aura fait aimer l’astronomie à des millions de personnes à travers ses livres et ses émissions télévisées. Retour sur la vie de Sir Patrick Moore.

Sir Patrick Alfred Caldwell-Moore (4 mars 1923-9 décembre 2012) était un astronome amateur anglais autodidacte, auteur prolifique (il a écrit plus de 70 livres) et surtout animateur enthousiaste de The Sky at Night, la série la plus longue et la plus ancienne de l’histoire de la télévision (il en fut le seul animateur d’avril 1957 à sa mort).

Sir Patrick Moore chez lui en 2006 avec son chat Ptolémée. © Roger Bamber

Avec son monocle, ses sourcils touffus surélevés et son imposante corpulence, il était devenu facilement reconnaissable et souvent caricaturé. Son ami Brian May, astrophysicien et ancien membre du groupe de rock Queen dira à sa mort : « Il n’y aura jamais d’autre Patrick Moore. Mais nous avons eu la chance d’en avoir un. » Continuer la lecture

Découverte d’un anneau de galaxies géant

En traquant les sursauts gamma, des astronomes ont découvert un immense anneau de galaxies dont le diamètre avoisine 5 milliards d’années-lumière.

Détectés accidentellement par des satellites militaires à la fin des années 1960, les sursauts gamma (en anglais gamma-ray bursts ou GRB) constituent les événements les plus énergétiques connus dans l’Univers (après le Big-Bang), libérant autant d’énergie en quelques secondes que le Soleil ne le fera tout au long de son existence (10 milliards d’années).

Ces sursauts gamma sont émis lors de l’effondrement d’étoiles massives dans des trous noirs. Leur énorme luminosité permet aux astronomes de cartographier l’emplacement des galaxies lointaines à l’aide d’instruments dans l’espace comme Swift, ou au sol (en utilisant par exemple les antennes du VLA au Nouveau-Mexique).

gamma2

Comme le rapporte un papier de la Royal Astronomical Society, une équipe américano-hongroise dirigée par le professeur Lajos Balazs (Observatoire de Budapest) a découvert plusieurs sursauts gamma a environ 7 milliards d’années-lumière inscrits dans un cercle de 36° dans le ciel, plus de 70 fois le diamètre apparent de la Pleine Lune !

Continuer la lecture