Le robot Philae s’est réveillé sur la comète Tchouri

Le robot européen Philae, largué par la sonde Rosetta sur la comète 67P/Churyumov-Gerasimenko le 12 novembre 2014, vient de se réveiller.

« La bonne nouvelle est arrivée dans le milieu de la nuit (le 14 juin vers 23 h, ndlr) puisque Philae a répondu à nos sollicitations. On a eu environ 2 minutes de liens entre Rosetta et Philae et 40 secondes de données. Maintenant, il faut dépouiller tout cela, mais Philae est vivant ». C’est en ces termes que Jean-Yves Le Gall, président du CNES (Centre National d’Etudes Spatiales) a annoncé le réveil de Philae.

philae_esa

Après un incroyable atterrissage le 12 novembre dernier sur la comète  67P/Churyumov-Gerasimenko, le robot Philae avait rapidement cessé de communiquer avec la sonde Rosetta (chargée de relayer vers la Terre les informations transmises par le robot).

Ayant épuisé toute son énergie (sa pile étant entièrement déchargée), Philae s’était mis en mode « veille » dans la soirée du 14 novembre, éteignant la quasi-totalité de ses instruments.

Depuis cette date, les ingénieurs de l’ESA espéraient que le déplacement de la comète 67P en direction du Soleil permettrait aux panneaux solaires du robot de lui fournir l’énergie suffisante pour rétablir les communications.

C’est désormais chose faite !

2 réflexions sur “ Le robot Philae s’est réveillé sur la comète Tchouri ”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *