Rosetta survole la comète Tchouri en rase-motte

Depuis plusieurs semaines la sonde européenne Rosetta effectue des passages à basse altitude (moins de 30 km) au-dessus de la comète 67P/Churyumov-Gerasimenko sur laquelle s’est posé le robot Philae le 12 novembre dernier.

Comet

L’image ci-dessus (qui a été publiée sur le blog de Rosetta) a été prise le 28 mars alors que l’orbiteur se trouvait à 14 km au-dessus de la comète.

Cette image (plus exactement un assemblage de deux photographies) nous montre une portion de 3,1X1,7 km avec une résolution d’environ 1,7 m/pixel. On y voit des falaises, des rochers ainsi qu’une zone lisse sans doute recouverte d’une couche de poussière dans laquelle zigzague une faille.

Le jour où cette image a été obtenue, l’orbiteur Rosetta a connu des soucis de navigation, son antenne principale ne pointant plus vers la Terre. Les techniciens de l’ESA ont pu rétablir les communications mais vont devoir redoubler de vigilance. Le système d’orientation de l’orbiteur utilise des pointeurs stellaires qui permettent de calculer l’orientation de Rosetta par rapport aux étoiles. Mais la comète, en se rapprochant du Soleil (à un peu plus d’une unité astronomique l’été prochain), connaît un accroissement de son activité de dégazage. Illuminés par le Soleil, les petits morceaux qui se détachent de Tchouri et passent autour de Rosetta trompent les pointeurs stellaires qui les prennent pour des étoiles !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *