La comète Lovejoy et la nébuleuse planétaire SH2-188

Après son passage au périhélie le 30 janvier dernier, la comète C/2014 Q2 Lovejoy s’éloigne progressivement de nous et perd lentement de son éclat. Elle n’en reste pas moins une cible de choix pour les astrophotographes de l’hémisphère nord bien équipés.

comet

En témoigne cette image réalisée le 10 mars par l’astrophotographe autrichien Michael Jäger, alors que la comète passait à proximité de la nébuleuse SH2-188.

Située dans la constellation de Cassiopée, SH2-188 est référencée dans le catalogue de l’astronome américain Stewart Sharpless qui publia en 1959 la liste de 313 nébuleuses en émission. En raison de sa forme asymétrique les astronomes ont pensé dans un premier temps qu’il s’agissait des restes d’une supernova. Mais la mesure de l’abondance de carbone, d’azote et d’oxygène dans son enveloppe externe a confirmé son statut de nébuleuse planétaire.

Les nébuleuses planétaires sont des nuages de gaz éjectés par des étoiles mourantes ; la plupart ont une coque gazeuse symétrique en expansion centrée sur l’étoile moribonde, ce qui leur donnait un faux aspect planétaire dans les premiers télescopes des astronomes, d’où leur nom. Pourquoi SH2-188 échappe-t-elle à cette symétrie ? Sans doute en raison du mouvement rapide de la nébuleuse dans le milieu interstellaire : il se forme une onde de choc à l’avant de la nébuleuse, matérialisée par un croissant gazeux lumineux.

Une image très détaillée de la nébuleuse SH2-188 a été réalisée par le télescope de 4 mètres de diamètre Kitt Peak National Observatory.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *