Voie lactée au-dessus des nuages depuis l’île de La Palma

Au sommet de l’île de La Palma, la Voie lactée est splendide. Un point de vue unique qui accueille l’un des plus grands télescopes au monde.

L’archipel des Canaries se compose de sept îles d’origine volcanique dans l’océan Atlantique à 150 kilomètres des côtes du Maroc. Deux îles ont les faveurs des astronomes : l’île de Ténérife avec l’Observatoire du Teide et l’île de La Palma avec l’Observatoire du Roque de Los Muchachos. Ces deux observatoires, gérés par l’Institut d’astrophysique des Canaries, bénéficient du ciel le plus pur de l’hémisphère nord à 2400 m d’altitude, loin de toute pollution lumineuse.

la_palma_voie_lactee

L’Observatoire du Roque de Los Muchachos, qui héberge le Gran Tecan (un télescope de 10,4 m de diamètre que je vous invite à découvrir dans ce diaporama), est adossé à la caldeira vertigineuse de Taburiente qui constitue les restes d’un stratovolcan en partie effondré côté sud-ouest.

Depuis la crête de la caldeira le paysage est à couper le souffle mais il arrive que les observateurs ne voient rien de l’île, noyée sous une mer de nuages. C’est le moment qu’a choisi l’astrophotographe Babak Tafreshi pour photographier la Voie lactée.

Babak Tafreshi est bien connu des lecteurs de ce blog. Fondateur de TWAN (The World at Night), il photographie le ciel depuis les quatre coins du monde, que ce soit au milieu des pénitents de glace dans le désert d’Atacama ou au pied du Kilimanjaro.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *