3 mai 1715 : l’éclipse solaire d’Edmond Halley

Il y a 300 ans, le vendredi matin 3 mai 1715, une éclipse totale de Soleil plongeait Londres dans le noir. elle fut nommée éclipse de Halley en hommage à l’astronome britannique Edmond Halley qui en calcula avec précision le déroulement.

carte_eclipse_halley

Edmond Halley (1656-1742) est surtout connu pour la comète de 1682 dont il détermina la périodicité de 76 ans. Même si Halley ne vit jamais le retour de sa comète en 1758, elle porte désormais son nom. Halley , qui se passionna pour l’étude des astres dès son plus jeune âge, consacra sa vie à l’observation du ciel et calcula un grand nombre d’événements astronomiques.

À l’occasion de l’éclipse du 3 mai 1715, Edmond Halley réalisa une carte prévisionnelle de la trajectoire de l’ombre de la Lune sur l’Angleterre (ci-dessus). La trajectoire réelle ne différa que d’une trentaine de kilomètres, une précision remarquable pour l’époque. Halley admira le phénomène depuis les terrasses de la Royal Society à Londres (la totalité dura 3 minutes 30), tandis qu’en France le roi Louis XIV l’observait depuis son château de Marly en compagnie de l’astronome Jacques Cassini.

Jacques Cassini était le fils de Jean-Dominique Cassini, découvreur de la grande tache rouge de Jupiter en 1665, de 4 satellites de Saturne (Japet en 1671, Rhéa en 1672, Téthys et Dioné en 1684) et d’une zone vide dans les anneaux de Saturne appelée depuis division de Cassini.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *