Admirez la planète Mars, l’astre le plus brillant en soirée

Au plus près de nous, la planète Mars est actuellement l’astre le plus brillant de la soirée, en attendant le retour de la Lune. Conseils pour l’admirer.

Question de distance :

Depuis l’Antiquité, les Hommes ont remarqué les différences d’éclat spectaculaires de la planète Mars. On sait qu’elles s’expliquent par les variations considérables de distance entre nous et cette planète. Songez que l’écart peut varier de 50 à 400 millions de kilomètres ! En ce mois d’octobre 2020, la Planète rouge est à 62 millions de kilomètres. C’est l’astre le plus éclatant en début de nuit avec une magnitude de -2,6.

C’est le moment d’admirer en soirée la brillante planète Mars. © Jean-Baptiste Feldmann

Même Jupiter, la plus grosse planète du Système solaire, est un peu moins brillante. La première monte rapidement dans le ciel une fois la nuit tombée, pendant que la seconde file vers l’horizon sud-ouest, poursuivie par Saturne

La vedette du mois d’octobre :

Pour retrouver Mars aussi lumineuse, il faudra attendre décembre 2022. L’écart entre deux oppositions est en effet de 780 jours, un peu plus de deux ans. Profitez donc de ce mois d’octobre pour l’admirer. Sans télescope n’espérez pas voir la fonte de la calotte polaire sud, Syrtis Major ou encore Olympus Mons. Encore moins les deux petits satellites que sont Phobos et Deimos. Mais je vous invite quand même à sortir la regarder, même en ville. Son éclat orangé est bien perceptible. Si nous savons qu’il est provoqué par l’oxyde de fer présent à la surface, il évoquait le sang pour nos ancêtres. Ces derniers ont naturellement donné à cet astre errant le nom du dieu de la guerre : Mars.

Position de la planète Mars vue depuis la France en début de nuit. © Stelvision
A propos de la photo :

Le cliché présenté dans cet article a été réalisé dans la soirée du 10 octobre 2020. Il s’agit d’une pose de 20 secondes à 3200 iso. Le boîtier est un Nikon D7100, l’objectif un Samyang 12 mm de focale ouvert à 4. La pollution lumineuse y est assez importante : les villages qui éteignent leur éclairage en semaine à partir d’une certaine heure ne le font pas le samedi soir. Néanmoins, on peut distinguer les principales constellations qui encadrent Mars. Notez également à gauche la petite tache lumineuse de l’amas d’étoiles des Pléiades.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *