Vu du ciel, Phobos survole le cratère martien Herschel

Retour sur une incroyable image réalisée en 1977 par l’orbiteur Viking 1 qui survola le satellite Phobos sur fond de cratère martien.

Les deux satellites naturels de Mars, Phobos et Deimos, ont été découverts en 1877 à l’occasion d’une opposition particulièrement favorable : le 5 septembre la Planète rouge n’était qu’à 56,2 millions de kilomètres de nous et de nombreux télescopes essayèrent alors d’en percer quelques-uns des secrets. À l’Observatoire naval de Washington (USNO) l’astronome Asaph Hall avait décidé dès le mois d’août de chercher d’éventuels satellites. Ne voyant rien, il était prêt à abandonner son projet mais sa femme Angelina Stickney l’exhorta à ne pas renoncer : Hall retourna observer… et découvrit Deimos le 12 août 1877 et Phobos 5 jours plus tard !

Phobos se glisse entre l’orbiteur Viking 1 et la planète Mars. © NASA/Michael Benson

L’image ci-dessus a été prise presque un siècle plus tard, le 26 septembre 1977, par Viking Orbiter 1 et colorisée en 2003 par l’artiste Michael Benson.

Le 19 juin 1976 la sonde Viking 1 arrive dans la banlieue de Mars. Elle se compose d’un atterrisseur et d’un orbiteur. L’atterrisseur (Viking Lander 1) se pose le 20 juillet dans une immense plaine, Chryse Planitia. Ce robot immobile fonctionnera jusqu’au 11 novembre 1982, effectuant une multitude d’analyses, de mesures et de photographies qui ont fait rêver les Terriens, dont Carl Sagan. L’orbiteur (Viking Orbiter 1) réalisera plus de 30.000 photographies des deux satellites et de la surface de la planète, la plus célèbre étant celle du visage de Mars.

Le visage de Mars, la plus célèbre image réalisée par Viking Orbiter 1. © NASA

Phobos est un petit satellite naturel (moins de 30 kilomètres de diamètre) qui fait le tour de Mars en 7 heures 39 minutes à 6.000 kilomètres de la surface. La gravité est si faible sur cet astre que si vous lanciez une balle devant vous elle ferait le tour du satellite et viendrait vous taper dans le dos ! Comme son orbite est décroissante Phobos finira par s’écraser sur la Planète rouge dans une dizaine de millions d’années.

Le satellite Phobos saisi à contre-jour par la sonde indienne Mars Orbiter Mission. © MOM

Quant au cratère d’impact Herschel il mesure 304 kilomètres de diamètre. Il se situe dans Mare Tyrrhenum (hémisphère sud martien) et a été nommé en l’honneur des astronomes britanniques William Herschel et de son fils John.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *