Spectaculaire rapprochement entre la Lune et Jupiter

À l’aube du 27 mars la Lune décroissante est passée à moins de 2 degrés apparents de Jupiter, la plus grosse planète du système solaire.

Une question de perspective :

Regardez la Lune dans le ciel : vous verrez qu’elle passe à proximité de nombreuses étoiles et parfois de planètes. Vous observerez plus rarement des occultations, quand la Lune masque ces astres. Bien entendu il ne s’agit que de rapprochements apparents car notre satellite naturel est beaucoup plus près. Vous le voyez naviguer en moyenne à 400.000 kilomètres de nous. Une broutille si je vous dis que la distance entre la Terre et les planètes se compte en dizaines ou centaines de millions de kilomètres. Et si vous vous penchez sur la distance des étoiles, vous verrez qu’elle se mesure en années-lumière.

Spectaculaire rapprochement Lune-Jupiter le 27 mars. © Jean-Baptiste Feldmann

Bien qu’apparents, ces rapprochements sont spectaculaires quand la distance entre les deux astres est minime. Je vous invite à surveiller les dates des plus beaux rapprochements, ceux entre la Lune et Saturne. Vous vous souvenez peut-être de celui qui avait eu lieu dans la soirée du 11 novembre 2018. Mais le 27 mars en fin de nuit c’est Jupiter qu’on pouvait admirer à moins de 2° de Séléné.

Planète géante pour petite lunette :

Jupiter est la plus grosse planète du Système solaire et son diamètre apparent est actuellement de 39 secondes d’arc. Cela représente en gros 1/46e de la taille de la Lune. C’est suffisant pour que vous l’admiriez avec un grossissement d’une trentaine de fois en utilisant une longue-vue par exemple. Avec un peu d’attention vous décèlerez les deux principales bandes foncées qui ceinturent l’astre. Les astronomes les nomment Bande équatoriale nord (NEB) et Bande équatoriale sud (SEB).

Un histoire d’Italiens :

Ces formations nuageuses existent depuis longtemps puisqu’elles ont été dessinées pour la première fois à Rome en 1630 par le Père Niccolo Zucchi, astronome et physicien italien de renom. Mais il est possible que Galilée ait eu l’occasion de les voir dans sa modeste lunette sans y prêter attention. Il était peut-être trop absorbé par sa découverte des 4 principaux satellites de la planète (Io, Europe, Ganymède et Callisto).

Jupiter se rapproche de nous et sera au plus près de la Terre le 10 juin prochain, date de son opposition. Ce terme signifie qu’elle sera à l’opposé du Soleil par rapport à la Terre, la meilleure période pour l’observer.

Et la Lune ?

Le 27 mars nous étions à la veille du Dernier Quartier et le demi-hémisphère lunaire éclairé nous offrait l’opportunité d’admirer les célèbres cratères Tycho, Clavius et Copernic. Vous pouviez aussi survoler la mer des Humeurs, le golfe des Iris ou encore la chaîne des Apennins. L’image que je vous présente a été réalisée à 4 heures du matin avec un boîtier Panasonic Lumix DC-FZ82, le zoom étant réglé sur 600 millimètres de focale, mode manuel, pose de 1/60e de seconde à 100 iso. J’avais pris soin de mettre le boîtier sur pied avec retardateur pour éviter les vibrations.

2 réflexions sur “ Spectaculaire rapprochement entre la Lune et Jupiter ”

  1. Cette nuit ça été le tour de Saturne avec 40 minutes d’arc ! ke 29 mars au petit matin.
    Une photo d’un bout de lune avec au loin une Saturne toute petite. Sensation garantie !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *