Paysages lunaires à explorer (8) : la mer des Humeurs

Une simple lunette astronomique ou un petit télescope permettent de merveilleuses observations lunaires. Partons à la découverte de la mer des Humeurs.

Cette huitième chronique dédiée aux paysages lunaires à explorer nous entraîne dans l’hémisphère SUD-OUEST lunaire pour découvrir la mer des Humeurs (Mare Humorum) ainsi que le superbe cratère Gassendi, une région que l’on peut observer avec un éclairage rasant aux 11ème et 25ème jours de la lunaison dans une paire de jumelles bien calée ou mieux encore à l’aide d’une longue-vue, d’une lunette astronomique ou d’un petit télescope qui en révéleront toute la richesse.

L’image ci-dessous réalisée par l’astronome amateur Philippe Mouniguet (caméra ZWO 178 mc et télescope C11 XLT) va nous guider pour cette nouvelle escapade lunaire.

La mer des Humeurs est une région lunaire qui fascine les observateurs en raison de la présence de très nombreuses failles d’origine tectonique. Mare Humorum est une mer quasi circulaire d’environ 380 km de diamètre entourée en grande partie par un anneau montagneux cratérisé. De puissants mouvements de la croûte lunaire sont à l’origine des rainures d’Hippalus (Rimae Hippalus) qui séparent la mer des Humeurs de la mer des Nuées (Mare Nubium).

C’est à une bague ornée d’une pierre précieuse que fait penser le duo de cratères Gassendi/Gassendi A. Le premier est une superbe plaine murée de 110 km de diamètre et 1.860 m de profondeur dont les détails (rainures, collines, montagnes) sont extraordinaires à observer quand la turbulence atmosphérique s’interrompt et qu’il devient possible de grossir au maximum. Le second (33 km de diamètre et 3.600 m de profondeur) mord sur le rempart NORD de Gassendi.

Ne manquez pas non plus d’observer tout autour les nombreux cratères remplis de lave qui ne conservent plus que le sommet de leur enceinte : Doppelmayer, Puiseux, Loewy, Agatharchides, Lubiniezky ou encore Kies.

Paysages lunaires déjà explorés :

PS : sur les images de cet article la Lune est orientée telle qu’elle apparaît à l’œil nu, dans une paire de jumelles ou une longue-vue terrestre. Dans une lunette ou un télescope les images sont renversées (SUD en haut et EST à gauche).

2 réflexions sur “ Paysages lunaires à explorer (8) : la mer des Humeurs ”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *