Ballet céleste à l’aube entre la Lune et trois planètes

C’est un joli rassemblement céleste entre la vieille Lune et trois planètes brillantes que l’on peut suivre actuellement à l’aube.

Confiné sous les étoiles :

L’épidémie de coronavirus oblige désormais chacun de nous à se confiner. Reste la possibilité de regarder le ciel étoilé depuis une fenêtre, un balcon ou un jardin. Certains ont la chance de n’avoir que quelques pas à faire pour admirer un spectacle céleste en pleine nature. Pour moi c’est possible dans les vignes bourguignonnes qui entourent mon petit village. Autant vous dire que je ne me prive pas de sortir la nuit quand le ciel est dégagé. Comme vous pouvez vous en douter je ne croise personne !

La Lune et trois planètes étaient visibles à l’aube du 18 mars. © Jean-Baptiste Feldmann

Ce matin la vieille Lune (dont on devinait la lumière cendrée) était accompagnée d’astres brillants. Les éphémérides nous indiquaient qu’il y avait Mars et Jupiter. Saturne suivait plus à l’EST et le croissant lunaire l’accompagnera demain 19 mars à l’aube.

lan

Pourquoi un tel rassemblement planétaire à l’aube ? Actuellement seule Vénus occupe le ciel du soir. La seconde planète du Système solaire a entamé son grand retour dans le ciel du soir depuis quelques semaines. Elle va continuer de s’élever jusqu’au 24 mars, date de son élongation maximale, avec une magnitude record de -4,4. Le 3 avril elle nous donne un rendez-vous à ne pas manquer puisqu’elle traversera l’amas d’étoiles des Pléiades.

Vénus est la seule planète visible en soirée, ici avec le croissant de Lune le 26 février depuis la place du beffroi à Thionville en Lorraine. © Jean-Baptiste Feldmann

Pour voir les autres planètes brillantes, il faut donc se lever en fin de nuit. Après sa conjonction supérieure avec le Soleil (alignement Terre-Soleil-Jupiter), la planète géante gazeuse a entamé son retour dans le ciel du matin qui l’amènera à sa prochaine opposition le 14 juillet 2020. Depuis son passage au plus loin de la Terre en août 2019, Mars ne cesse de se rapprocher jusqu’à la prochaine opposition le 13 octobre 2020. Quant à Saturne (dont nous observons la face nord des anneaux depuis 2009), elle sera à l’opposition le 20 juillet prochain.

Si vous avez raté le spectacle ce matin, sortez demain 19 mars avant l’aube. Le croissant de Lune aura glissé en dessous de Saturne. Le 20 ce sera le plus faible écart apparent entre Jupiter et Mars et le 30 entre Saturne et la Planète rouge… mais la Lune ne sera plus là.

2 réflexions sur “ Ballet céleste à l’aube entre la Lune et trois planètes ”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *