Saisissante image des deux anticyclones géants de Jupiter

La sonde Juno a immortalisé sur le même cliché la Grande Tache rouge (GTR) et l’ovale BA, les deux plus grands anticyclones observables sur Jupiter. 

Un vortex étudié depuis 1665 :

Les astronomes qui scrutent les surfaces planétaires sont unanimes : sur Jupiter, ce sont les anticyclones qui font le spectacle. Ces immenses vortex ont la particularité d’être observables pendant des décennies, voire des siècles pour le plus grand d’entre eux, la GTR. La Grande Tache rouge fut découverte  par l’astronome français Jean-Dominique Cassini en 1665. C’est la plus célèbre tempête de tout le Système solaire.

Saisissante image de la Grande Tache rouge et de l’ovale BA, deux anticyclones géants sur Jupiter. © NASA/JPL-Caltech/SwRI/MSSS/Gerald Eichstädt/Seán Doran

Ce gigantesque anticyclone orangé doit sa couleur à l’action des rayons cosmiques sur les molécules d’hydrosulfure d’ammonium qui remontent du fond de la Tache jusqu’à sa surface. Un petit télescope d’amateur permet déjà de l’admirer. Au printemps 2019 la GTR a connu d’importantes modifications.

Une Petite Tache rouge délavée :

En dessous de la GTR et légèrement à droite sur ce cliché on découvre un second vortex plus clair et un peu moins imposant, l’ovale BA. Il résulte de la fusion, il y a une vingtaine d’années, de trois taches blanches plus petites que l’on observe depuis 1939. À l’origine l’ovale BA avait la même couleur que la GTR, ce qui lui a valu le surnom de Petite Tache rouge. Mais depuis une quinzaines d’années il ne cesse de s’éclaircir sans que l’on sache pourquoi.

Cette animation spectaculaire créée en modélisant les images obtenues par la sonde Juno permet de survoler et de plonger dans la haute atmosphère de Jupiter autour de la Grande Tache rouge. © NASA

Un rapprochement bisannuel :

Les deux anticyclones géants ne peuvent fusionner : la GTR fait partie du courant tropical/équatorial sud alors que l’ovale BA se situe dans  le courant tempéré sud qui tourne plus rapidement. Concrètement l’ovale BA passe au sud de la Grande Tache rouge tous les deux ans. Ce fut le cas à l’occasion de cette image réalisée en décembre 2018. La sonde Juno se trouvait alors à environ 45.000 kilomètres du sommet des nuages de la planète géante gazeuse.

2 réflexions sur “ Saisissante image des deux anticyclones géants de Jupiter ”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *