Que voir dans le ciel au mois de mai 2018

L’opposition de Jupiter, les Rencontres Astronomiques de Printemps et la Pleine Lune des fraises sont quelques-uns des rendez-vous astronomiques de ce mois de mai. 

Les journées continuent de s’allonger à l’approche du solstice d’été le 21 juin ; pour autant ce mois de mai nous offre encore des nuits assez noires pour explorer la voûte céleste et y faire de jolies découvertes. Si vous avez envie de voyager à quelques millions d’années-lumière, je ne peux que vous recommander Le ciel aux jumelles, un excellent petit guide pour vous aider à admirer quelques lointaines galaxies dans une paire de jumelles ou une longue-vue.

En mai 2016 Jupiter brillait entre les pattes du Lion. Cette année la planète géante gazeuse se situe dans la constellation de la Balance. © Jean-Baptiste Feldmann

Plus près de nous il va se passer de très belles choses dans le ciel nocturne au cours de ce joli mois de mai comme vous allez pouvoir le découvrir maintenant.  

Que ce soit à l’œil nu, muni d’une paire de jumelles ou d’une longue-vue, voici les rendez-vous à ne pas manquer (vous pouvez les localiser avec la carte de Stelvision) :

  • les premiers jours du mois sont propices à l’observation du déplacement de la brillante Vénus en soirée sur l’horizon OUEST ; la seconde planète du Système solaire circule dans le Taureau, non loin d’Aldébaran, des Hyades et des Pléiades (à suivre à l’œil nu et aux jumelles)
  • le 4 mai à l’aube moins de 2° apparents séparent la Lune et Saturne (à suivre à l’œil nu)
  • le 6 mai à l’aube moins de 3° apparents séparent la Lune et Mars
  • (à suivre à l’œil nu)
  • le 8 mai c’est l’opposition de Jupiter. Si vous avez accès à un gros télescope, vous serez fascinés par l’aspect de cette planète que certains dessinateurs de talent rendent à merveille :
Superbe dessin de Jupiter réalisé le 28 août 2011 à l’aide d’un télescope de 406 mm de diamètre (les satellites sont Ganymède en haut et Europe). © Frédéric Burgeot
  • du 10 au 13 mai se déroule la vingtième édition des Rencontres Astronomiques de Printemps, un événement à ne pas manquer
  • la nuit du 13 au 14 mai Callisto, l’un des satellites galiléens, survole le pôle nord de Jupiter. Ganymède, Io et Europe seront également visibles de part et d’autre du disque jovien (à suivre aux jumelles ou à la longue-vue)
  • le 17 mai le jeune croissant de Lune sera en soirée à moins de 5° apparents de Vénus. La veille au soir un très fin croissant sera posé sur l’horizon bien plus bas que Vénus et marquera le début du Ramadan (à suivre à l’œil nu)
  • le 19 mai en début de nuit repérez les étoiles Castor et Pollux (constellation des Gémeaux) à droite de la Lune (à suivre à l’œil nu)
  • le 21 mai Vénus est à moins d’1° apparent de l’amas d’étoiles Messier 35 (à suivre aux jumelles)
Vénus non loin de l’amas d’étoiles Messier 35 en mai 2015. © Jean-Baptiste Feldmann
  • le 26 mai Io, Europe, Ganymède et Callisto sont alignés à l’EST de Jupiter (à suivre aux jumelles ou à la longue-vue)
  • le 29 mai se produit la Pleine Lune des fraises

4 réflexions sur “ Que voir dans le ciel au mois de mai 2018 ”

  1. Le 16 mai pas de croissant meme tres fin ? A combien peut evaluer l’ecart entre la lune et le soleil au coucher ce jour ? Merci

    1. Si, il y aura bien un croissant de Lune très fin ce soir-là sur l’horizon, environ 10° à la verticale de Vénus, à rechercher au moins 20 minutes après le coucher du Soleil.

  2. J’adore votre savoir, moi qui ni n’y connaît presque rien . Je me demandais pourquoi Jupiter était si voyante ce soir
    Je serai ravi de suivre votre blog

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *