Mars Express survole le curieux cratère Ismenia Patera

L’orbiteur européen Mars Express a photographié de près le cratère Ismenia Patera situé dans l’hémisphère nord de la Planète rouge.

Dans la grande famille des sondes qui ont survolé la Planète rouge depuis Mariner 4 en 1965, l’orbiteur européen Mars Express tient une place tout à fait honorable. Lancé du cosmodrome de Baïkonour le 2 juin 2003, Mars Express se satellise 6 mois plus tard autour de la Planète rouge. Près de 15 années se sont écoulées depuis et la sonde poursuit toujours son travail : cartographie des reliefs, étude de l’évolution des calottes polaires, analyse de l’atmosphère et de son interaction avec le vent solaire.

Cette image proposée par l’ESA a été prise le 1er janvier 2018 par la caméra stéréo haute résolution HRSC de Mars Express ; elle montre un cratère nommé Ismenia Patera.

Ce cratère se trouve au sein d’Arabia Terra, une région martienne fortement cratérisée qui reprend la dénomination attribuée par Giovanni Schiaparelli, l’astronome italien qui observa au XIXe siècle dans sa lunette astronomique cette zone contrastée dont la forme générale évoquait l’Arabie. En 2003 l’orbiteur Mars Odyssey révéla que cette région située dans l’hémisphère nord de la planète Rouge était la plus riche en hydrogène de toute la surface, laissant supposer que de l’eau devait être mélangée avec les matériaux présents dans le sol.

Les scientifiques ne savent toujours pas exactement comment s’est formée Ismenia Patera ; c’est peut-être un cratère d’impact qui résulte de la chute d’une grosse météorite à la surface de Mars, ou la caldeira d’un très ancien supervolcan. À l’intérieur du cratère de 75 km de diamètre, on remarque la présence de nombreuses collines et de mesas (des buttes à sommet plat et aux versants abrupts) d’une centaine de mètres de haut disposées concentriquement autour du centre. En y regardant de plus près, de petites ravines sont visibles à certains endroits sur le bord d’Ismenia Patera : elles ont été creusées par des écoulements d’eau ou de glace en direction de l’intérieur du cratère.

Cette vue en perspective oblique a été calculée à partir de données acquises par la caméra de Mars Express au cours de l’orbite n° 17.723. La résolution de l’image est de 17 mètres par pixel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *