25 août : Jupiter avait rendez-vous avec le croissant de Lune

Le 26 octobre Jupiter sera en conjonction avec le Soleil. Il reste quelques soirées pour l’observer avant qu’elle ne se perde dans les lueurs du couchant. 

Plus grosse planète du Système solaire, Jupiter est une géante gazeuse dont l’observation est assez facile avec un petit télescope, surtout au moment de l’opposition (c’était le 7 avril). On peut y admirer le ballet des quatre satellites découverts en 1610 par Galilée (Io, Europe, Ganymède et Callisto), différentes bandes colorées ou encore la Grande tache rouge, un cyclone géant qui était déjà présent quand on a pointé vers Jupiter les premières lunettes astronomiques il y a 4 siècles.

Mais plus de 4 mois après son opposition Jupiter s’est bien éloignée de nous et devient difficilement observable sur l’horizon OUEST au crépuscule. C’est là qu’elle a été rejointe par le croissant de Lune dans la soirée du 25 août.

Cette image a été réalisée avec un objectif de 50 mm de focale et 5 secondes de pose à 800 iso le long de la voie ferrée Paris-Lyon. Outre Jupiter bien visible sous la Lune âgée de 4 jours (qui fait son retour après sa rencontre avec le Soleil le 21 août), on distingue légèrement à gauche au milieu des caténaires l’étoile Spica (Alpha Virginis), la plus brillante de la constellation de la Vierge. Notez qu’un rapprochement apparent entre ces 3 astres avait déjà eu lieu à l’aube du 19 janvier.

Profitez des soirées qui viennent pour tenter de repérer Jupiter avant que son éclat ne soit noyé par les lumières crépusculaires. Après la conjonction du 26 octobre (alignement Terre-Soleil-Jupiter), nous retrouverons la planète gazeuse géante à l’aube à partir de la mi-novembre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *