MRO détecte du verre à la surface de Mars

Des dépôts de verre, nés de la fusion des roches après de violents impacts météoritiques, ont été découverts sur la planète Mars. Ils pourraient avoir emprisonné des preuves d’une éventuelle vie passée.

Sur Mars, la quatrième planète du Système solaire, on trouve tout ou presque : des nuages géants, du méthane, des aurores polaires, d’anciens lacs… et même un cercueil !

mars_verre

Des chercheurs de l’université américaine de Brown viennent de publier dans la revue Geology le bilan d’une minutieuse étude conduite depuis l’été 2006, date à laquelle la sonde MRO (Mars Reconnaissance Orbiter) a commencé à étudier la Planète rouge depuis son orbite basse circulaire.

Utilisant les données fournies par le spectromètre CRISM (Compact Reconnaissance Imaging Spectrometers for Mars), ils ont identifié des dépôts de verre au fond d’anciens cratères d’impact (ces dépôts correspondent aux zones de couleur verte sur l’image ci-dessus).

Ce verre s’est formé lorsque la roche a été portée à très haute température au moment de l’impact d’une météorite puis s’est brutalement refroidie. On a déjà retrouvé dans des impactites terrestres de petites quantités de matière organique emprisonnée ; pourrait-il en être de même sur Mars ?

La prochaine mission américaine à la surface de la Planète rouge, Mars 2020, pourra peut-être répondre à cette passionnante question…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *