La sonde Maven enregistre des aurores polaires sur Mars

La sonde américaine Maven (Mars Atmosphere and Volatile Evolution missioN) a été mise en orbite autour de la planète Mars le 21 septembre 2014 au terme d’un voyage de 10 mois. Maven est un orbiteur de 717 kg et 11 m d’envergure dont les 8 instruments scientifiques sont chargés d’étudier l’interaction entre le vent solaire et l’atmosphère de la Planète rouge depuis une orbite elliptique (la distance entre Maven et la surface de Mars varie de 150 à 6300 km).

mars_aurore2

En décembre dernier le spectrographe ultraviolet de l’orbiteur a enregistré des aurores polaires très étendues dans tout l’hémisphère nord de la Planète rouge qui descendaient jusqu’à 30° de latitude.

Les aurores martiennes sont différentes des aurores terrestres. Sur Terre les particules énergétiques solaires suivent les lignes du champ magnétique et pénètrent dans l’atmosphère au niveau des pôles (rappelons que notre planète a un champ magnétique global, généré grâce à la rotation d’un noyau de métal liquide : c’est l’effet dynamo). Une fois dans notre atmosphère, les particules solaires ionisent principalement des molécules d’oxygène (couleurs verte et rouge) et un peu d’azote (couleur rose).

Sur Mars le champ magnétique global est inexistant mais les particules solaires sont piégées par des champs magnétiques rémanents localisés dans le sous-sol de certaines régions, ce qui explique que ces aurores puissent se développer à de très basses latitudes. L’atmosphère de Mars étant principalement composée de dioxyde de carbone, la plupart des émissions aurorales se détectent dans l’ultraviolet.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *