20 mars : comment suivre l’éclipse solaire sans filtre

Le 20 mars approche et vous n’avez pas réussi à vous procurer un filtre pour suivre l’éclipse partielle de Soleil ? Pas de panique, il existe différentes solutions pour admirer le phénomène sans danger.

Chacun des bricolages présentés ci-dessous dérive du sténopé, ce dispositif très simple qui consiste à laisser passer la lumière par un trou minuscule pour voir se former une image inversée. Le sténopé est l’ancêtre de l’appareil photographique.

La passoire, l’écumoire ou le couscoussier qui trônent dans la cuisine pourront judicieusement être détournés quelques heures de leur usage habituel pour vous permettre de voir autant de soleils éclipsés qu’il y a de trous.

eclipse2

Vous pouvez également percer un trou minuscule (avec une pointe de compas par exemple) dans un grand carton et projeter le Soleil éclipsé sur une surface blanche.

eclipse1

Il est également possible de réaliser facilement un sténopé pour l’éclipse en utilisant un tube dont une extrémité sera percée d’un trou tandis que l’autre extrémité recevra un papier calque.

Plus le tube est long et plus l’image du Soleil sera grande mais on peut facilement faire réaliser par des enfants de petits sténopés en utilisant des tubes de chips Pringles. Il est même possible de photographier l’image obtenue avec un simple appareil photo compact.

eclipse3

Pour augmenter le contraste de l’image observée et éviter de regarder accidentellement le Soleil, il est judicieux de placer l’observateur à l’ombre d’un grand panneau de carton ou derrière des rideaux foncés en ne laissant dépasser que l’avant du sténopé.

N’hésitez pas à consulter la page du Comité de Liaison Enseignants et Astronomes consacrée à cette éclipse.

24 réflexions sur “ 20 mars : comment suivre l’éclipse solaire sans filtre ”

  1. Très sympa cet article, il va intéressé un instit qui ne voulait pas prendre le risque de laisser ses élèves regarder ce phénomène ,
    merci Jean Baptiste.

    1. Il n’y a aucun risque en respectant les consignes, tous ces dispositifs sont proposés sur les sites pédagogiques des académies 🙂

        1. On vise le Soleil sans le regarder, en utilisant l’ombre du tube : quand on n’a plus qu’une ombre circulaire, c’est que le tube est parallèle aux rayons solaires 🙂

      1. Dommage qu’ils n’y connaissent rien ka consigne de l’éducation nationale , en tout cas sur ma ville c’est d’enfermer les gamins et de fermer les rideaux 🙁
        Mes filles sont déjà déçues…

        1. C’est une mesure de prudence, mais les établissements scolaires qui ont des lunettes « éclipse » ont le droit de faire observer les enfants par petits groupes sous la surveillance d’un adulte.

  2. Ici (près de Toulouse) la directrice de l’école a décidé de garder les enfants en classe et de les priver de récréation! 🙁

    1. Bonjour Nathalie, c’est une mesure qui concerne tous les établissements scolaires en France par mesure de précaution. Par contre le texte précise bien que les activités d’observation encadrées par des adultes et respectant les consignes de sécurité (lunettes, sténopé…) sont maintenues 🙂

  3. Depuis plus d’une semaine, il n’y a plus de lunettes pour voir l’éclipse du soleil. Cela est malheureusement impensable surtout pour les enfants qui seront toujours tenté de regarder.
    Peut-on remplacer ces lunettes par des protections pour soudure à l’arc ?

    1. Bonjour, on peut effectivement utiliser un masque pour la soudure à l’arc, il présente des garanties suffisantes pour regarder le Soleil éclipsé sans danger.

  4. Très intéressant, cet article a suscité ma curiosité du début à la fin.

    Je me souviens parfaitement dans mes études avoir fait l’approximation en optique, que les rayons du soleils arrivent « parallèles ». Pourquoi ? Pas parce que le soleil est sphérique, non. Parce qu’il est énorme, et « très » loin par rapport au reste du système optique considéré (pour nous, la longueur du tube PVC de 50 ou 100 cm).

    Je serais donc tenté de pensé que cette étude est fausse et que nous n’auront pas le résultats escompté…

    Reprenons la dernière image, celle où nous avons dessiné le système optique avec le soleil, et les rayons du soleil. Je pense que les rayons doivent arriver parallèles…

    Et pour aller plus loin, le phénomène de diffraction n’interviendrait-il pas pour un trou d’un diamètre de 1mm ?… A ce moment là, tout ce que nous verrions serait… de la lumière diffusée dans toutes les directions après avoir traversé le trou ?

    Cet article m’intéresse et j’aimerai beaucoup en savoir davantage. Si je fait erreur (si si, c’est possible ! c’est surement le cas si cette étude est reconnue dans le milieu scientifique…), j’aimerai beaucoup qu’on m’explique où dans mon raisonnement, et pourquoi ! 😉

    Merci d’avance.
    Pierre.

    1. Bonjour Pierre, le sténopé dérive de la chambre obscure dont le principe est le suivant : en restreignant la lumière extérieure de façon que ses rayons lumineux n’entrent que par un seul point dans une chambre obscure, l’écran interceptant cette lumière ne recevra, en chacun des points précis de sa surface, que les rayons issus, en ligne droite (principes de l’optique géométrique) d’un seul point du décor (en l’occurrence ceux du Soleil) placé en face de la paroi comportant le trou. On verra se former l’image inversée (gauche/droite) et renversée (haut/bas) du décor (le Soleil), extérieur à la chambre obscure, sur l’écran.

        1. Bonjour Pierre, je n’ai pas trouvé d’explication pour la théorie, mais la pratique a montré que le principe du sténopé était bon 🙂

  5. C’est bien beau toutes ces analyses scientifiques et semi-scientifiques pour amuser les amateurs et les semi-amateurs et les éclairer, bien sûr, mais vous êtes vous posé la question comment vos grands-mères et grands-pères et les gens du XIXe siècle, du XVIe ou Galileo Galilei et Giordano Bruno et les gens du Haut Moyen-Age et les Byzantins et les Romains pour ne pas parler des Grecs faisaient pour regarder une éclipse, ou tous devenaient-ils aveugles ou ne la regardaient-t-ils pas du tout? Pourquoi les auteurs de cet article et ceux de FranceTVInfo ne nous ont-ils pas appris quelque chose qui va de soi? Peut-être ne le savent-ils pas? Ou est-ce un secret qu’ils gardent pour eux?

    Une chose est certaine, c’est que Thalès le grand Grec, (vous savez, celui du fameux théorème qui porte depuis son nom qu’il appliqua lors de son premier voyage en Egypte pour mesurer la hauteur de la grande pyramide de Kheops. Citons Thalès : « Le rapport que j’entretiens avec mon ombre est le même que celui que la pyramide entretient avec la sienne. ») a prévu l’éclipse solaire du 28 mai 585 av. J.-C. bien longtemps AVANT qu’elle ne se produise.
    C’est bizarre et c’est étrange comme les semi-informations de et pour les semi-ignorants d’aujourd’hui sont malmenées.

    Avec respect et amertume,
    Hypatia

    1. Bonjour Hypatia, je ne saisis pas trop le sens de votre message : j’ai caché « quelque chose qui va de soi » ? éclairez-nous 🙂

  6. Bonsoir j’ai chez moi des masques de soudeur mais je ne sais pas si la protection qu’il offre est suffisante pour regarder l’éclipse, de plus si l’on arrive à obtenir les verres ( en les détachant du masque) est-ce suffisant pour regarder l’éclipse (en les rapprochants un maximum de nos yeux ) ?

  7. bonjour à vous tous; je regarde assez souvent le soleil surtout quand je sais qu’il fait ses éruptions avec un masque pour souder à l’arc et je n’ai jamais rencontré de problème. donc je pense qu’il est valable pour cette observation. Mais à part les lunettes spéciales je déconseille fortement les bidouilles comme radio lunette se soleil même foncée nous avons la chance d’avoir la vue , donc ne la perdons pas avec des bêtises. amitiés Guy.

  8. Très bonne idée que celle du sténopé.
    C’est la façon la plus simple et la plus sûre pour observer (indirectement) le soleil. Cela reprend le principe de la chambre photographique.
    Je suis photographe.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *