Archives pour l'étiquette Observatoire du Pic du Midi

En vidéo : « Contemplation », un hommage au ciel des Pyrénées

Avec « Contemplation », l’astrophotographe Guillaume Doyen nous fait découvrir le ciel des Pyrénées de jour comme de nuit, des vallées jusqu’au Pic du Midi.

C’est en décembre 2013 qu’a été officiellement reconnue la Réserve Internationale de Ciel Etoilé du Pic du Midi (RICE), un label que seule l’International Dark Sky Association (IDA) peut décerner (installée en Arizona, l’IDA est une association forte de 11.000 membres répartis dans 70 pays). C’est actuellement la seule réserve de ce genre en France (le Parc national des Cévennes pourrait être la seconde dans un proche avenir), le record étant actuellement détenu en Europe par la Hongrie avec 3 réserves de ciel étoilé.

En passant une partie de l’été 2017 dans le Parc National des Pyrénées, le jeune astrophotographe Guillaume Doyen en a ramené plus de 6.000 images rassemblées dans une jolie vidéo. Continuer la lecture

Coucher de Soleil derrière l’Observatoire du Pic du Midi

En choisissant bien son emplacement, un photographe a immortalisé le Soleil couchant  en train de passer derrière l’Observatoire du Pic du Midi.

C’est depuis le village d’Esperce, à une quarantaine de kilomètres au sud de Toulouse, que le photographe Michel Boutet (membre du club d’astronomie Les Pléiades) a saisi le 1er novembre le coucher de Soleil derrière l’Observatoire du Pic du Midi (OMP) situé à un peu plus de 100 km à vol d’oiseau.

pic_midi2

Construit à 2.877 mètres d’altitude, au sommet du pic du Midi de Bigorre, l’observatoire est né à la fin du XIXe siècle de la volonté de deux hommes, Charles du Bois de Nansouty et Célestin-Xavier Vaussenat qui décident dans les années 1870 de créer une station météorologique dont les premiers bâtiments sont achevé en 1882.

pic_midi

En 1901 le directeur de l’Observatoire de Toulouse, Benjamin Baillaud, séduit par la qualité du ciel du Pic du Midi, lance l’idée d’un observatoire astronomique et le fait équiper progressivement en lunettes et télescopes.

Continuer la lecture

Bientôt une réserve de ciel étoilé dans les Cévennes ?

Pour protéger ses nuits noires, le Parc national des Cévennes rêve d’obtenir le label RICE (Réserve internationale de ciel étoilé).

Créé en 1970 et reconnu réserve de biosphère par l’UNESCO depuis 1985, le Parc national des Cévennes s’étale sur les départements de la Lozère, du Gard et de l’Ardèche. Pour préserver l’excellence de ses nuits, le Parc prépare sa candidature pour le label RICE (Réserve internationale de ciel étoilé), que seule l’International Dark Sky Association (IDA) peut décerner (installée en Arizona, l’IDA est une association forte de 11.000 membres répartis dans 70 pays).

À ce jour on compte moins d’une dizaine de réserves internationales de ciel étoilé en Europe. En France seul l’Observatoire du Pic du Midi (associé au Parc national des Pyrénées) a obtenu cet agrément fin 2013 : 251 communes situées dans le périmètre de la réserve se sont engagées à combattre la pollution lumineuse en remplaçant progressivement les éclairages mal orientés et en développant l’extinction partielle ou totale de l’éclairage public.  Continuer la lecture

En vidéo : l’éclipse totale de Soleil du 9 mars 2016

Grâce à la NASA, il est possible de revivre dans une vidéo d’un peu plus de 5 minutes l’éclipse totale de Soleil du 9 mars 2016 filmée depuis l’Indonésie. 

C’est dans les premières heures de la journée, alors que l’on dormait en France, qu’a eu lieu la 52ème éclipse du Saros n° 130 (constitué de 43 éclipses totales et de 30 éclipses partielles) qui a débuté en 1096 et s’achèvera en 2394. Il s’agissait d’une éclipse totale de Soleil observable en Indonésie depuis les îles de Sumatra, Bornéo et Célèbes.

La vidéo de la NASA commence quelques instants avant la phase totale, alors qu’il ne reste qu’un infime croissant solaire, le reste du disque de notre étoile étant masqué par la Lune.

Continuer la lecture

En vidéo : l’Observatoire du Pic du Midi sous la neige

Réalisée à l’aide d’un drone, une vidéo nous fait découvrir l’hiver à l’Observatoire du Pic du Midi, planté dans les Pyrénées à 2877 m d’altitude.

L’histoire de l’Observatoire du Pic du Midi est étroitement associée à deux hommes, Charles du Bois de Nansouty et Célestin-Xavier Vaussenat. À la fin du XIXeme siècle, le premier, un général en retraite, fait connaissance avec le second (qui est ingénieur) au sein de la société Ramond, une association destinée à étudier les Pyrénées. Les deux hommes décident dans les années 1870 de créer un observatoire météorologique au sommet du Pic du Midi de Bigorre à 2877 m d’altitude (les premiers bâtiments sont achevé en 1882).

En 1901 le directeur de l’Observatoire de Toulouse, Benjamin Baillaud, séduit par la qualité du ciel du Pic du Midi, décide d’y fonder un observatoire astronomique et y fait monter en 22 caisses de 350 à 700 kg un télescope équatorial de 50 cm de diamètre et 6 m focale. Cet instrument associé à la pureté du ciel permet de remarquables observations qui rendent l’Observatoire rapidement célèbre.

Dans les années 1930 l’astronome français Bernard Lyot monte régulièrement à l’Observatoire du Pic du Midi pour y observer les planètes et surtout utiliser son coronographe, un instrument dont il est l’inventeur et qui permet d’étudier la couronne solaire sans être obligé d’attendre une éclipse totale de Soleil. Continuer la lecture