Archives pour l'étiquette International Dark Sky Association

En vidéo : l’Observatoire québécois du Mont-Mégantic

Partons à la découverte de l’Observatoire du Mont-Mégantic situé dans le SUD-OUEST du Québec, au cœur de la première réserve de ciel étoilé.

L’Observatoire du Mont-Mégantic (OMM) voit le jour à la fin des années 1970. Il est conçu pour tester des instruments qui équiperont ensuite le Télescope Canada-France-Hawaii (CFHT) alors en construction au sommet du Mauna Kea sur l’île d’Hawaii. Le site retenu pour l’implantation de l’OMM est le sommet du Mont Mégantic (altitude 1.100 mètres) à égale distance des deux universités qui devront gérer l’observatoire et son télescope de 1,6 mètre de diamètre, celles des villes de Québec et Montréal.

Depuis 2007 l’OMM est placé au centre de la Réserve internationale de ciel étoilé du Mont-Mégantic (RICEMM), une zone de 5.275 km² dans laquelle la pollution lumineuse est soigneusement contrôlée, comme c’est le cas également dans les réserves du Pic du Midi en France et d’Alqueva au Portugal. Continuer la lecture

Bientôt une réserve de ciel étoilé dans les Cévennes ?

Pour protéger ses nuits noires, le Parc national des Cévennes rêve d’obtenir le label RICE (Réserve internationale de ciel étoilé).

Créé en 1970 et reconnu réserve de biosphère par l’UNESCO depuis 1985, le Parc national des Cévennes s’étale sur les départements de la Lozère, du Gard et de l’Ardèche. Pour préserver l’excellence de ses nuits, le Parc prépare sa candidature pour le label RICE (Réserve internationale de ciel étoilé), que seule l’International Dark Sky Association (IDA) peut décerner (installée en Arizona, l’IDA est une association forte de 11.000 membres répartis dans 70 pays).

À ce jour on compte moins d’une dizaine de réserves internationales de ciel étoilé en Europe. En France seul l’Observatoire du Pic du Midi (associé au Parc national des Pyrénées) a obtenu cet agrément fin 2013 : 251 communes situées dans le périmètre de la réserve se sont engagées à combattre la pollution lumineuse en remplaçant progressivement les éclairages mal orientés et en développant l’extinction partielle ou totale de l’éclairage public.  Continuer la lecture