Que voir dans le ciel nocturne au mois de septembre 2019

En septembre Saturne et Jupiter continuent de briller plein sud, Mercure et Vénus reviennent doucement et la Pleine Lune est toute petite !

Un été chargé :

Juillet et août ont été riches en événements astronomiques : le cinquantenaire du premier Homme sur la Lune, une éclipse partielle de Lune, des Nuits des Étoiles fécondes et des Perséides toujours au rendez-vous. L’été touche lentement à sa fin, nous offrant des nuits de plus en plus longues avec des températures agréables. Deux bonnes raisons pour rester dehors en soirée et admirer quelques spectacles célestes courant septembre. N’oubliez pas de regarder la carte de Stelvision pour localiser les astres dans le ciel tout au long du mois.

Septembre en détail :
  • Le 3 Mercure et Mars ne sont séparées que de 0,6° à proximité de Vénus. Comme les trois planètes sont actuellement dans la direction du Soleil, ce rapprochement apparent est visible uniquement dans le coronographe LASCO C3 de la sonde SOHO
Exemple d’un rapprochement entre le Soleil et une planète (ici Mercure) observé dans le coronographe LASCO C3 de la sonde SOHO. © NASA
  • Le 6 c’est le Premier Quartier de Lune, quelques degrés à l’est de Jupiter
  • Le 8 c’est au tour de Saturne d’être courtisée par la Lune gibbeuse (3° les séparent au crépuscule). Il y a même occultation un peu plus tôt dans l’après-midi pour les observateurs situés entre Madagascar et l’Australie
Saturne disparaît derrière la Lune le 29 mars 2019. © Grant Petersen
  • Le 13 vous pouvez tenter de repérer Mercure et Vénus côte à côte sur l’horizon ouest peu après le coucher du Soleil. Une paire de jumelles est vivement conseillée pour déceler les deux astres dans un ciel encore très lumineux
  • Le 14 c’est la Pleine Lune. Admirez son lever la veille au soir dans un ciel encore clair quelques minutes après le coucher du Soleil. Il s’agit de la Pleine Lune des récoltes, Harvest Moon, car c’est la plus proche de l’équinoxe d’automne. Autre curiosité, c’est également la plus petite Pleine Lune de la décennie à venir (distance de 406.000 km, diamètre apparent de 29’25’’)
Lever de Pleine Lune à Rome derrière le Colisée. © Jean-Baptiste Feldmann
  • Le 22 c’est le Dernier Quartier. La Lune se levant en seconde partie de nuit, profitez-en pour admirer la Voie lactée au zénith à la fin du crépuscule
  • Le 23 c’est l’équinoxe qui marque le début de l’automne dans l’hémisphère nord. Admirez avant l’aube la vieille Lune à proximité des étoiles Castor et Pollux dans les Gémeaux
  • Le 26 avant l’aube le vieux croissant de Lune accompagné de la lumière cendrée brille à proximité de l’étoile Régulus du Lion
  • Le 28 c’est la Nouvelle Lune à 18 h 26. Armez-vous d’une paire de jumelles pour essayer de repérer un minuscule croissant 13 heures plus tôt sur l’horizon est, juste avant le lever du Soleil
  • Le 29 en soirée le jeune croissant de Lune se situe 4° au-dessus de Vénus juste au-dessus de l’horizon ouest
Rapprochement entre la jeune Lune et Vénus au crépuscule. © Jean-Baptiste Feldmann

2 réflexions sur “ Que voir dans le ciel nocturne au mois de septembre 2019 ”

  1. Bonjour M. Feldmann,
    félicitations pour votre blog et la qualité de vos clichés du ciel qui sont pour moi une source d’inspiration.
    Je suis primo écrivain et je m’apprête à auto-éditer mon premier roman sur la plate-forme Librinova: « Les étoiles d’Orion ». Il met en scène des moines bénédictins au Onzième siècle, à Cluny et dans le comté de Mâcon. Ce sont des chasseurs de manuscrits anciens qui connaissaient parfaitement le ciel. Afin de me donner un maximum de chances de séduire mes premiers lecteurs, j’aimerai utiliser comme base de couverture, la fantastique photo de la constellation d’Orion prise au dessus de l’église bourguignonne de Reulle-Vergy et diffusée sur votre blog le 26 mars 2015. Pourriez vous me contacter à ce sujet ? vous remerciant par avance, bien cdt Brice Nadin.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *