Ciel d’été : admirez Messier 13, le grand amas d’Hercule

Parmi les joyaux du ciel d’été ne manquez pas l’amas d’Hercule, Messier 13. Il dévoile sa beauté au télescope mais vous pouvez déjà le repérer au jumelles. 

Vestiges cosmiques :

Les amas globulaires intéressent beaucoup les astrophysiciens. Avec des âges compris entre 10 et 14 milliards d’années ils font office de fossiles des galaxies dont ils occupent la périphérie. On en compte environ 200 en orbite autour de notre Voie lactée. L’un d’entre eux est visible dans la modeste constellation d’Hercule, à l’ouest du Triangle d’été. Enregistré sous le matricule M 13 par Charles Messier en 1764, il avait été découvert cinquante ans plus tôt par Edmond Halley (ce dernier est surtout connu pour avoir le premier soupçonné la périodicité des comètes).

L’amas globulaire Messier 13, joyau du ciel d’été. © David Chiron

Grâce à cette belle image réalisée par David Chiron (association Têtes en l’air) nous allons pouvoir faire connaissance avec ce spectaculaire amas.

Comment observer M 13 :

Passant au méridien aux alentours de minuit pendant l’été, la constellation d’Hercule est idéalement placée pendant les nuits estivales. Elle se situe au sud-ouest de la constellation de la Lyre et de sa brillante étoile Véga, l’un des trois astres qui délimitent le Triangle d’été. Bien qu’il s’agisse de la cinquième constellation par la taille, Hercule est assez discrète puisqu’elle ne compte aucun astre de magnitude supérieure à 3. L’amas globulaire M 13 se situe le long du bord ouest d’un trapèze formé par quatre étoiles.

Localisation de l’amas globulaire Messier 13 vers minuit à la mi-juillet. © Stelvision
Que peut-on voir ?

On estime que près d’un million d’étoiles sont rassemblées dans un volume de 150 années-lumière. À une distance de 25.000 années-lumière de la Terre cela représente un objet astronomique dont la taille apparente avoisine 17 minutes d’arc (30 minutes d’arc pour la Pleine Lune) pour une magnitude de 5,8. On peut donc espérer deviner l’amas à l’œil nu sous un excellent ciel. Une paire de jumelles le montrera comme une petite tache floue (cartes de repérage sur BinocularSky). Avec un instrument astronomique l’amas se résout progressivement en étoiles. Dans un grand télescope le spectacle est à couper le souffle, si on a la chance de l’observer au cours d’une nuit sans turbulence atmosphérique !

Vous pourriez aimer :

Suivez l’actualité astronomique et découvrez mes images du ciel en vous abonnant à Cielmania sur Facebook ou Twitter.

Une réflexion sur “ Ciel d’été : admirez Messier 13, le grand amas d’Hercule ”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *