Tanabata Matsuri : au Japon, on célèbre la fête des étoiles

Tanabata Matsuri est une fête japonaise qui célèbre chaque 7 juillet l’histoire d’amour entre deux étoiles du Triangle d’été, Véga et Altaïr.

Spectacle en pleine Voie lactée :

L’été est l’occasion de découvrir la Voie lactée. Cette bande laiteuse qui traverse le ciel du nord au sud représente notre Galaxie vue par la tranche. Le Système solaire se situe à la périphérie de ce disque d’étoiles. Trois étoiles brillantes observables au zénith en début de nuit (Deneb, Véga et Altaïr) forment le Triangle d’été.

Le Triangle d’été est constitué des étoiles Deneb (constellation du Cygne), Véga (constellation de la Lyre) et Altaïr (constellation de l’Aigle). © Jean-Baptiste Feldmann

La seconde et la troisième sont à l’origine d’un joli conte japonais et d’une fête célébrée chaque année le 7 juillet, Tanabata Matsuri, la fête des étoiles.

L’amour de deux étoiles :

Selon la légende japonaise, Véga, la plus jeune fille de l’empereur céleste, est tisserande. Elle est amoureuse d’Altaïr (il est bouvier, c’est-à-dire conducteur de bœufs). Mais le père de la jeune fille ne veut pas et place entre eux une rivière d’étoiles, la Voie lactée. Voyant sa fille inconsolable, l’empereur finit par accepter qu’ils se retrouvent une fois par an. C’est le le 7 juillet, septième jour du septième mois de l’année.

Au Japon cette fête est l’occasion de nombreux festivals et de multiples décorations. Les habitants installent dans les rues et les jardins des tiges de bambou. Ils y accrochent de longues bandes de papier sur lesquelles sont inscrits des poèmes.

À propos du Triangle d’été :

Deneb est la plus brillante étoile de la constellation du Cygne (magnitude 1,25). C’est une supergéante blanche de 110 rayons solaires, l’une des plus grosses étoiles connues. On estime sa distance à 1500 années-lumière.

Véga, avec une magnitude de 0,03 est la cinquième étoile la plus brillante du ciel. Elle permet de repérer la discrète constellation de la Lyre. En raison de la précession des équinoxes, Véga était l’étoile polaire il y a environ 14000 ans.

Quant à Altaïr (magnitude 0,77) qui étincelle dans la constellation de l’Aigle, c’est l’une des étoiles les plus proches visibles à l’œil nu puisqu’elle n’est qu’à 17 années-lumière de la Terre. Altaïr présente la particularité de tourner très rapidement sur elle-même : entre 6 et 10 heures, alors qu’il faut 25 jours au Soleil.

2 réflexions sur “ Tanabata Matsuri : au Japon, on célèbre la fête des étoiles ”

  1. Un bel article tant sur le plan de l’astronomie que sur la coutume japonaise du chant traditionnel de Tanabata

    « Les feuilles de Bambou bruissent, bruissent,
    Se balançant dans les combles.
    Les étoilent scintillent, scintillent;
    Grains de sables or et argent. »

    Merci

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *