Admirez le rapprochement de Vénus et Jupiter à l’aube

C’est à l’aube que se déroule le premier spectacle planétaire de 2019 avec un très beau rapprochement entre Vénus et Jupiter. 

Cela fait déjà quelques semaines que vous pouvez admirer la brillante Vénus en fin de nuit ; je vous l’avais présentée avec Mercure et le Mont-Blanc le 12 décembre. Vénus a retrouvé sa place dans le ciel du matin après sa conjonction inférieure avec le Soleil le 26 octobre : à cette occasion la planète est passée entre la Terre et le Soleil mais l’alignement Terre-Vénus-Soleil n’était pas assez parfait pour assister à un transit.

Vénus, Jupiter et Antarès à l’aube du 12 janvier. © Jean-Baptiste Feldmann

Depuis cette date la seconde planète du Système solaire brille de mille feux à l’aube (magnitude -4,4) et elle est rejointe actuellement par Jupiter.

Les rapprochements planétaires  ne sont qu’apparents, les astres étant en réalité à des distances très importantes les uns des autres : actuellement Vénus est à moins d’une Unité Astronomique (l’ UA correspond à la distance Terre-Soleil, en gros 150 millions de kilomètres) alors que Jupiter est à plus de 6 UA. Mais en raison de leur révolution autour de notre étoile il arrive que deux planètes soient vues dans la même région céleste depuis la Terre.

Spectaculaire rapprochement Vénus-Jupiter le 30 juin 2015. © Jean-Baptiste Feldmann

C’est le cas pour Vénus et Jupiter qui se trouvent actuellement à la limite NORD de la constellation du Scorpion (dont l’étoile la plus brillante est Antarès) et qui seront séparées d’un peu moins de 3 degrés ( six fois le diamètre de la Pleine Lune) à l’aube du 22 janvier. Ce rendez-vous planétaire sera beaucoup moins spectaculaire que celui du 30 juin 2015 (moins d’1/2 degré séparait alors les deux astres au crépuscule) mais il méritera quand même le coup d’œil.

Dans les semaines qui suivront ce rapprochement planétaire nous verrons Vénus redescendre vers l’horizon et Jupiter poursuivre son ascension de la voûte céleste jusqu’à sa prochaine opposition du 10 juin 2019.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *