Le 7 janvier Jupiter et Mars ont rendez-vous à l’aube

C’est le plus beau rendez-vous planétaire de ce début d’année. Le dimanche 7 janvier à l’aube, Jupiter et Mars seront serrées l’une contre l’autre.

Le 5 octobre dernier je vous présentais le baiser matinal entre Vénus et Mars, un très joli rapprochement apparent entre la seconde et la quatrième planètes du Système solaire (leur numéro étant fonction de la position de leur orbite par rapport au Soleil, Mercure étant la plus proche, la Terre la troisième). Dimanche 7 janvier à l’aube, si le ciel est dégagé, nous pourrons revivre le même scénario avec cette fois Jupiter et Mars dans les rôles principaux.

L’occasion de mettre un coup de projecteur sur les deux planètes dont on va beaucoup parler cette année.

2018 sera une année d’opposition martienne : le 27 juillet prochain la Planète rouge se trouvera à un peu moins de 58 millions de km de la Terre. Son disque orangé (une couleur provoquée par l’oxyde de fer présent en grande quantité dans le sol martien) aura un diamètre de 24 sec d’arc et une magnitude de -2,8. Ce sera alors l’astre le plus brillant du ciel nocturne si on fait abstraction de la Lune. Pour le moment cette planète est beaucoup plus discrète (diamètre apparent 4,9 secondes d’arc et magnitude de 1,7) mais elle ne cesse de réduire l’écart qui nous sépare d’elle, se rapprochant chaque jour de 1,1 million de km !

Avec actuellement un diamètre apparent de 32 secondes d’arc et une magnitude de -1,8 Jupiter (située à près de 900 millions de km de nous) commence à être bien observable dans une longue-vue ou un télescope : on peut suivre le ballet des 4 principaux satellites (Io, EuropeGanymède et Callisto) et repérer quelques bandes gazeuses sur la planète. Le 9 mai 2018 Jupiter sera à 658 millions de km : son diamètre apparent sera de 44,8 secondes d’arc et sa magnitude de -2,5.

Superbe dessin de Jupiter réalisé le 28 août 2011 à l’aide d’un télescope de 406 mm de diamètre (les satellites sont Ganymède en haut et Europe). © Frédéric Burgeot

Ce 7 janvier nous assisterons au rapprochement des deux planètes, un rapprochement qui n’est qu’apparent bien entendu puisque Jupiter est en réalité 3 fois plus éloignée de la Terre que ne l’est Mars. S’il fait beau, recherchez Jupiter (la plus brillante) en direction du SUD-EST à partir de 6h30 dans la constellation de la Balance. Mars, environ 20 fois moins lumineuse, sera située légèrement en dessous à environ 12 minutes d’arc, un peu plus du tiers du diamètre de la Pleine Lune (sur la carte proposée par Stelvision, les deux planètes sont tellement proches qu’elles se chevauchent).

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *