Archives pour l'étiquette Christian Huygens

Paysages lunaires à explorer (2) : le Mur Droit

Une simple lunette astronomique ou un petit télescope permettent de merveilleuses observations lunaires. Découvrons le Mur Droit ou Rupes Recta.

Situé sur la bordure EST de la Mer des Nuées (Mare Nubium) le Mur Droit est la seconde curiosité lunaire que nous allons explorer, après la région de Platon et Vallis Alpes. Cette formation est observable avec un grossissement d’au moins une cinquantaine de fois juste après le Premier Quartier et avant le Dernier Quartier.

Découverte en 1650 par l’astronome Christian Huygens (qui la surnommait l’épée dans la Lune), cette formation géologique est une faille de compression qui est probablement apparue lors du refroidissement de la mer des Nuées quand une partie du bassin s’est affaissée. Continuer la lecture

L’inclinaison des anneaux de Saturne de 2004 à 2015

L’astrophotographe Damian Peach a réalisé un montage avec ses superbes images de la planète Saturne. On peut ainsi mieux apprécier les variations de l’inclinaison des anneaux.

Les anneaux de Saturne ont été observés pour la première fois par Galilée, mais c’est 45 ans plus tard, en 1655, que l’astronome hollandais Christian Huygens a compris leur véritable nature. Constitués d’innombrables particules de glace et de poussière, les anneaux ont une épaisseur de moins de 1 km et s’étendent jusqu’à 300 000 km de Saturne.

saturne

Il faut presque 30 ans à Saturne pour réaliser une orbite autour du Soleil ; vus de notre observatoire mobile (la Terre), les anneaux nous apparaissent sous un angle variable.

Continuer la lecture

Des croissants de lunes autour de Saturne

Il ne se passe pas une semaine sans que la mission Cassini-Huygens ne nous envoie de nouvelles images de Saturne et de ses lunes, et avouons qu’elles sont toujours aussi étonnantes, plus d’une décennie après la mise en orbite de la sonde Cassini autour de la planète géante aux anneaux.

titan2

En voici un nouvel exemple avec ce cliché réalisé le 25 mars dernier et reçu sur Terre 4 jours plus tard. Il s’agit d’une image qui sera traitée ultérieurement par la NASA mais qui a déjà été mise à disposition du public sur le site de la mission et qui a été colorisée par Val Klavens.

Continuer la lecture

Saturne dans l’ombre des anneaux

Saturne est la sixième planète du Système solaire en partant du Soleil, la seconde par la taille après Jupiter (ces deux planètes sont des géantes gazeuses). Mais ce sont ses anneaux qui rendent la planète Saturne fascinante.

Galilée les découvre en 1610 à l’aide de sa petite lunette astronomique mais ne comprend pas ce dont il s’agit. Christian Huygens suppose le premier en 1654 que Saturne est une planète entourée par des anneaux, et 20 ans plus tard Jean Dominique Cassini imagine que ces anneaux sont constitués d’une multitude de petits corps en orbite autour de la planète.

En hommage à ces deux scientifiques, on a surnommé Cassini l’orbiteur qui survole Saturne et ses satellites depuis 2004, et Huygens la sonde qui s’est posée sur le satellite Titan en janvier 2005.

saturne2

La sonde Cassini a réalisé cette image au mois d’août dernier, alors qu’elle se trouvait à 1,7 million de kilomètres de Saturne (la résolution est de 102 km par pixel). Le satellite Téthys est visible en bas à droite.

Contrairement à ce que pourrait laisser penser ce cliché, la région du pôle sud de Saturne (en bas à gauche) n’est pas entourée de bandes. Il s’agit seulement de l’ombre des anneaux éclairés par le Soleil qui se projette sur cet hémisphère. Quant aux anneaux eux-même, ils sont visibles de profil sous la forme d’une mince bande lumineuse au niveau de l’équateur de Saturne.

Des îles mystérieuses sur Titan

Titan, le plus grand satellite de Saturne avec un peu plus de 5000 kilomètres de diamètre, a été découvert par l’astronome Christian Huygens en 1655.

Entouré d’une épaisse atmosphère, Titan n’a révélé sa surface que depuis une dizaine d’années grâce à la mission américano-européenne Cassini-Huygens (Cassini est l’orbiteur qui survole Saturne et ses satellites depuis 2004, Huygens est la sonde qui s’est posée sur Titan en janvier 2005). On a alors découvert sur ce satellite de grands lacs d’hydrocarbures (éthane et méthane).

titan2

C’est sur ces vastes étendues liquides et glacées (il fait en moyenne -180° C à la surface de Titan) que les chercheurs ont repéré ces dernières années deux formes inconnues. D’après les données fournies par le spectromètre Vims (Visible and Infrared Mapping Spectrometer) de l’orbiteur Cassini, il pourrait s’agir de vagues ou d’îlots de débris.

En attendant une nouvelle campagne d’observations début 2015, les scientifiques ont déjà baptisé ces zones Magic Island, les îles magiques.