La monture du télescope spatial James Webb est prête

La construction du James Webb Space Telescope se poursuit avec la livraison de la structure qui va supporter le miroir de 6,5 mètres de diamètre.

Alors que les dix-huit segments en béryllium recouvert d’or qui vont former le miroir principal du JWST sont en cours de réalisation, c’est la monture de ce futur télescope spatial qui est arrivée au Goddard Space Flight Center à Greenbelt  dans le Maryland, là où la NASA dispose de la plus grande salle blanche du monde (1200 m²) pour assembler et tester ses systèmes spatiaux.

jwst2

Successeur du télescope spatial Hubble, le James Webb Space Telescope (nommé en en hommage à James Edwin Webb, administrateur de la NASA entre 1961 et 1968), sera équipé d’un miroir trois fois plus grand dont le revêtement de surface permettra d’étudier le rayonnement infrarouge des astres les plus lointains de l’Univers, comme l’a fait avant lui le télescope spatial Herschel.

Comme l’a rappelé l’ancien astronaute John Grunsfeld (qui est désormais administrateur associé à la Direction des missions scientifiques de la NASA), « le JWST peut remonter beaucoup plus loin dans le temps et dans l’espace que le télescope Hubble, de façon à nous montrer les premières étoiles et galaxies formées dans l’Univers ».

jwst3

Financé principalement par les Etats-Unis, le James Webb Space Telescope (dont on voit une représentation d’artiste ci-dessus)devrait coûter la bagatelle de 10 milliards de dollars. Cet instrument de plus de 6 tonnes dont la température doit être maintenue à -223°C pour permettre les observations en infrarouge sera lancé en 2018 depuis la base de Kourou en Guyane à l’aide d’une fusée Ariane 5. Le JWST sera placé sur une orbite à 1,5 million de kilomètres de la Terre pour mener à bien ses observations.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *