Tempêtes géantes sur Uranus

Depuis sa découverte en 1781 par William Herschel, Uranus fait peu parler d’elle. Il faut dire que la septième planète du Système solaire est une géante glacée (dont le diamètre dépasse 50.000 kilomètres) qui vogue à près de 3 milliards de kilomètres de nous et présente donc peu d’intérêt à priori.

uranus

D’ailleurs les seules images de la surface réalisées par une sonde (Voyager en 1986) avaient convaincu les astronomes de classer Uranus comme un astre sans caractéristique particulière en lumière visible, où l’on ne trouvait aucune des perturbations atmosphériques connues sur les autres planètes gazeuses (comme Jupiter et Saturne).

Depuis 2007 et le passage d’Uranus à l’équinoxe (l’ensoleillement étant alors maximal à l’équateur de la planète), les choses ont bien changé. Grâce au télescope spatial Hubble et aux observateurs terrestres qui assurent une veille régulière avec des instruments de plus en plus performants, on a commencé à observer des modifications de la météo sur Uranus.

C’est ainsi que l’été dernier les grands télescopes professionnels ont photographié d’énormes tempêtes (image ci-dessus) sous forme de nuages clairs dont la couleur pourrait s’expliquer par la remontée de glace de méthane. Ces tempêtes gigantesques (qui sont poussées par des vents pouvant atteindre 900 km/h) sont devenues tellement imposantes qu’elles ont même pu être imagées par des astronomes amateurs (image ci-dessous).

uranus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *