Archives pour l'étiquette C/2017 K2 (Panstarrs)

La comète C/2017 K2 et l’amas globulaire Messier 10

En passant au plus près de la Terre le 14 juillet, la comète C/2017 K2 (Panstarrs) a pris la pose aux côtés de l’amas globulaire Messier 10.

Un amas dans Ophiuchus :

Découvert par Charles Messier en 1764, Messier 10 est un amas globulaire situé dans la constellation d’Ophiuchus. Il se trouve à environ 15.000 années-lumière de la Terre et a une magnitude apparente de 6,4. Cet amas est observable surtout l’été avec une paire de jumelles :

L’amas Messier 10 photographié par le télescope spatial Hubble. © ESA/Hubble & NASA

Curieusement, Messier 10 compte une forte population d’étoiles jeunes au milieu de vieilles étoiles (une situation identique à celle de Liller 1). Pourtant, les étoiles des amas globulaires se sont formées ensemble et devraient donc toutes avoir à peu près le même âge. La présence d’étoiles bleues pourrait s’expliquer par la rencontre de l’amas vieillissant avec un groupe de jeunes étoiles. Continuer la lecture

Voici C/2017 K2 (Panstarrs), la belle comète de l’été

La comète C/2017 K2 (Panstarrs) se rapproche de nous, une aubaine pour les astrophotographes qui ont quelques semaines pour l’immortaliser.

Une grosse mais lointaine comète :

La comète non périodique C/2017 K2 (Panstarrs) a été découverte en 2017 alors qu’elle se trouvait entre Saturne et Uranus. À l’époque, c’était déjà une comète très active. Ce qu’a confirmé par la suite le télescope Hubble en photographiant autour de son noyau un halo gazeux dont le diamètre avoisine 100.000 kilomètres ! Ce noyau est sans doute assez gros, de l’ordre d’une quarantaine de kilomètres de diamètre. C’est comparable à celui de la grande comète Hale-Bopp et quatre fois plus que celui de la comète de Halley.

La comète C/2017 K2 le 19 juin 2022 à côté de l’amas d’étoiles IC 4665. © Michael Jäger

Le 19 juin, l’amateur autrichien Michael Jäger (voir son compte Twitter) a photographié la comète à proximité de l’amas d’étoiles IC 4665 dans la constellation d’Ophiuchus. La belle couleur verte de la comète est provoquée  par une forte émission de carbone diatomique. Continuer la lecture