Guettez le retour de la discrète Mercure à l’aube

C’est la meilleure période pour repérer en fin de nuit la planète Mercure, l’Arlésienne du Système solaire.

Messager des Dieux :

Plus proche planète du Soleil, Mercure est toujours délicate à observer. Elle est perdue dans les lueurs de l’aube ou du crépuscule. Les premiers Égyptiens ont d’ailleurs longtemps cru qu’il s’agissait de deux astres différents : un le soir, un autre le matin. Mais si vous savez à quel moment et dans quelle direction regarder, vous la trouverez facilement en raison de son éclat assez élevé. C’est d’ailleurs sa luminosité qui avait permis aux Sumériens de la repérer dès l’Antiquité :

Une danseuse accompagne Vénus (la plus brillante) et Mercure. © Jean-Baptiste Feldmann

En raison de son déplacement très rapide (la planète met seulement 88 jours pour faire le tour du Soleil), les Romains lui avaient donné le nom du dieu du commerce. Chez les Grecs cet astre était assimilé à Hermès, le Messager des Dieux.

Apparition matinale :

La seconde moitié de ce mois de septembre 2023 nous offre la plus belle apparition matinale de l’année pour Mercure. Après sa conjonction avec le Soleil le 6, la planète s’élève au-dessus de l’horizon Est en fin de nuit. Parallèlement son éclat augmente rapidement, passant de la magnitude 2,6 le 14/09 à -1 le 30/09 ! La carte proposée par Stelvision vous permet de la localiser un peu avant le lever du Soleil :

N’imaginez pas découvrir des détails à sa surface en pointant un télescope vers Mercure. Toujours très basse sur l’horizon, la première planète du Système solaire ne montre qu’un petit point tremblotant malmené par la turbulence atmosphérique. Depuis la disparition de l’orbiteur américain Messenger il n’y a d’ailleurs plus aucune sonde pour étudier cet astre, en attendant 2025 et les observations de BepiColombo.

Vous pourriez aimer :

Suivez l’actualité astronomique et découvrez mes images du ciel en vous abonnant à Cielmania sur Facebook.

5 réflexions sur “ Guettez le retour de la discrète Mercure à l’aube ”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *