C/2020 M3 (Atlas), la comète qui va traverser Orion

Une nouvelle comète, C/2020 M3 (Atlas), a fait son apparition. Particularité : elle va traverser la très belle constellation d’Orion en novembre.

Une nouvelle comète :

L’actualité du ciel en novembre semble assez maigre comme nous le rappelle François Aru dans cette édition de Planetaria, l’agenda des étoiles. Mais une nouvelle comète va sans doute intéresser les astrophotographes aguerris :

Avec C/2020 M3 (Atlas), ne vous attendez pas au spectacle que nous a offert la comète Neowise cet été. Découverte par le réseau de surveillance ATLAS (Asteroid Terrestrial-impact Last Alert System), C/2020 M3 sera un astre chevelu beaucoup plus discret. Les astronomes estiment que sa magnitude ne devrait pas excéder 8. Elle sera donc réservée aux possesseurs de gros télescopes.

La comète C/2020 M3 (Atlas) va traverser Orion en novembre. © Jean-Baptiste Feldmann

Mais ces derniers vont avoir la possibilité de faire de très belles images. Cette comète va en effet traverser la constellation d’Orion au mois de novembre.

Zoom sur un chasseur céleste :

La célèbre constellation d’Orion est incontournable à cette époque de l’année. Elle nous raconte l’histoire d’un chasseur arrogant. Dans la mythologie grecque le géant Orion passait son temps à se vanter de ses prouesses. Exaspérée, Héra, sœur et femme de Zeus, lui envoya un scorpion qui le piqua et le tua. Orion et Scorpion furent alors placés aux deux extrémités du ciel pour ne jamais se rencontrer. L’un se couche quand l’autre se lève. L’épaule droite du chasseur est symbolisée par Bételgeuse. Cette étoile géante rouge a connu une spectaculaire baisse d’éclat l’hiver dernier. Un mystère résolu par le télescope Hubble.

La constellation Orion au-dessus de la Méditerranée. © Jean-Baptiste Feldmann
Aubaine pour les astrophotographes :

Comme toutes les comètes, C/2020 M3 (Atlas) sera un bel objet à imager, en particulier lorsqu’elle passera dans le champ d’un astre photogénique. La preuve avec le cliché ci-dessous. Réalisé le 27 septembre par José J. Chambó Bris, il nous montre l’astre chevelu (boule verte diffuse en bas à gauche) passant non loin de NGC 1532. Il s’agit d’une galaxie spirale barrée dans la constellation de l’Éridan. Située à environ 47 millions d’années-lumière de la Voie lactée, elle a été découverte par l’astronome australien James Dunlop en 1826.

Rencontres célestes :

Avis aux astrophotographes, la comète passera non loin des joyaux d’Orion début novembre. Des photographies grand champ permettront d’immortaliser C/2020 M3 (Atlas) dans le même champ que M 42 la grande nébuleuse d’Orion. Autour du 10 novembre l’astre chevelu ne sera pas très loin de l’emblématique IC 434, la nébuleuse de la Tête de cheval. Les 16 et 17 la comète a rendez-vous avec l’éclatante étoile Bellatrix (deux semaines après sa rencontre avec Rigel). Bien entendu ces rapprochements ne sont qu’apparents. La comète circule à quelques centaines de millions de kilomètres alors que la distance des nébuleuses et étoiles croisées se compte en centaines d’années-lumière. Enfin on pourra tenter de saisir une belle étoile filante avec la comète. Pourquoi pas une de celles qui sont issues de l’essaim des Léonides actif à cette époque de l’année ?

Vous pourriez aimer :

7 réflexions sur “ C/2020 M3 (Atlas), la comète qui va traverser Orion ”

  1. bonsoir j’ai un DOBSON 406 mm je pense que je pourrais observer cette comète , avec quel type d’objectif je pourrais photographier cette comète selon vous? merci pour votre réponse jocelyn

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *