L’astronome D. Machholz découvre sa douzième comète

À l’heure de la surveillance automatisée du ciel nocturne, l’astronome amateur américain D. Machholz vient de découvrir visuellement sa douzième comète.

L’exploit est à peine imaginable : alors que le ciel nocturne est depuis quelques années sous la surveillance constante de réseaux de télescopes automatisés (comme ceux du Catalina Sky Survey installés dans les monts Santa Catalina près de Tucson en Arizona) qui traquent tous les astres en mouvement (comètes et astéroïdes), l’astronome américain Donald Machholz vient de découvrir visuellement sa douzième comète le 7 novembre (de magnitude 10) à l’aide d’un télescope de 47 centimètres de diamètre (découverte qu’il partage avec les japonais S. Fujikawa et M. Iwamoto, d’où son nom : C/2018 V1 Machholz–Fujikawa–Iwamoto).

D. Machholz pose ici à côté d’une paire de jumelles dédiée à la recherche de comètes.

Ce passionné de comètes âgé de 66 ans (que l’on peut suivre sur Twitter et Facebook) a découvert son premier astre chevelu il y a 40 ans !

Sa dernière trouvaille remontant à 2010, cet amateur obstiné a passé depuis 746 heures à scruter le ciel avec différents instruments avant de faire sa douzième découverte. Sa recette ? Une parfaite connaissance des champs d’étoiles qu’il balaie inlassablement à l’aube ou au crépuscule quand le Soleil n’est pas très loin, là où les télescopes automatisés ne pointent pas…

La comète 96/PMachholz dans le champ du coronographe de la sonde SOHO en 2017.

Même si les comètes dénichées visuellement par D. Machholz n’ont pas beaucoup marqué les esprits car leur éclat était modeste, il a notamment repéré 96P/Machholz (image ci-dessus, à voir ici près du Soleil en octobre 2017) trois mois après le passage de la comète de Halley en 1986. Il observait à l’époque à l’aide de la paire de jumelles de 130 mm de diamètre que l’on voit à ses côtés.

Les amoureux du ciel qui se préparent à observer le retour de 46P/Wirtanen la comète de l’année, seront sans doute heureux de savoir que les astronomes amateurs peuvent encore faire de telles découvertes !

2 réflexions sur “ L’astronome D. Machholz découvre sa douzième comète ”

    1. Oui, et quelle ténacité : des centaines d’heures à balayer le ciel (qu’il a parfaitement mémorisé) à la recherche d’une minuscule tache floue…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *