Suivez l’arrivée de 46P/Wirtanen, la comète de l’année

Avec une magnitude estimée à 3 pour le début du mois de décembre, 46P/Wirtanen s’annonce comme une comète prometteuse à suivre avant les fêtes. 

Le 17 janvier 1948 l’astronome américain Carl Alvar Wirtanen découvrit un astre chevelu sur une photographie réalisée deux jours plus tôt à l’Observatoire Lick. L’astre qui allait porter son nom est une comète périodique qui fait le tour du Soleil en 5,44 ans. En 2018 46P/Wirtanen passera à un peu plus de 11 millions de kilomètres de la Terre le 11 décembre (quatre jours avant son périhélie), entrant ainsi dans le top 10 des comètes les plus proches de ces cinquante dernières années.

On peut suivre sur ce montage photographique l’évolution de la comète 46P/Wirtanen qui a gagné deux magnitudes en un mois. © Justin Tilbrook

Sur ce montage photographique de Justin Tilbrook, on peut voir l’évolution de l’éclat de la comète qui est passée de magnitude 11 à magnitude 9 entre le 15 septembre et le 18 octobre, époque où elle se trouvait au niveau de l’orbite de la planète Mars.

Bien que le noyau de cet astre chevelu ne soit pas très gros (environ 1 km de large, à comparer aux 40 km du noyau de la comète Hale-Bopp par exemple), les astronomes considèrent que 46P/Wirtanen est une comète « hyperactive » : on a mesuré jusqu’à 1,7X1028   molécules d’eau éjectées du noyau chaque seconde, des molécules mélangées avec du carbone diatomique à l’origine de la couleur verte de la comète.

46P/Wirtanen est très basse sur l’horizon SUD au cours du mois de novembre puis s’élève rapidement début décembre. Les meilleures observations se feront du 5 au 15 décembre (avec un passage la nuit du 15 au 16 non loin de l’amas des Pléiades, l’occasion de faire de belles photos) avant le retour de la Lune (cartes détaillées sur le site Comet Watch).

Sachez enfin pour la petite histoire que 46P/Wirtanen était la cible initiale de Rosetta ; suite à un retard de lancement la sonde européenne avait finalement été envoyée vers la comète Tchouri (67P/Tchourioumov-Guérassimenko).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *