L’espace sans gravité raconté par Florence Porcel

Florence Porcel publie son premier livre, « L’espace sans gravité ». Un ouvrage très drôle qui nous révèle la face cachée de l’exploration spatiale.

Si vous avez l’habitude de surfer sur internet pour y dénicher des informations et des vidéos au sujet de l’espace, le nom de Florence Porcel ne vous est certainement pas inconnu. Cette blogueuse de 33 ans (qui est également auteure et comédienne), très présente sur les réseaux sociaux, produit régulièrement des vidéos pleines d’humour dans lesquelles sont abordés tous les sujets qui touchent l’exploration de l’espace et les sciences de l’Univers (vidéos rassemblées sur sa chaîne YouTube).

porcel

Son premier livre, L’espace sans gravité, est sorti en librairie le 19 octobre : un ouvrage plein d’humour qui rassemble 31 histoires souvent inconnues du grand public à propos de la conquête de l’espace.

Saviez-vous par exemple combien il est difficile de faire ses besoins en impesanteur (ce ne sont pas les 3 astronautes de la mission Apollo 10 qui diront le contraire) ?

Que nous avons abandonné sur la Lune environ 180 tonnes de matériel issu de l’exploration spatiale, plus une œuvre d’art en aluminium de 8,5 cm, Fallen Astronaut ?

Que la première sortie d’un homme dans l’espace (le russe Alexeï Leonov en 1965, qui faillit ne jamais voler parce qu’il était trop poilu) aurait pu se solder par une catastrophe ?

Que James Webb (le directeur de la NASA entre 1961 et 1968 dont le prochain télescope spatial portera le nom) ne voulait pas entendre parler de femme dans l’espace ?

Que le sabre-laser de Luke Skywalker vola à bord de la navette spatiale américaine Discovery en 2007 ?

Au fil des 188 pages de l’ouvrage vous découvrirez ainsi une kyrielle d’anecdotes racontées avec rigueur et beaucoup d’ironie (mention spéciale pour le savoureux dialogue imaginaire entre Sergueï Korolev et Nikita Khrouchtchev à propos de la première femme dans l’espace, la russe Valentina Terechkova). Bon, vous m’avez compris, « L’espace sans gravité » doit impérativement figurer dans votre prochaine liste de livres incontournables…

Mais qu’allons-nous devenir si d’aventure Florence Porcel nous quitte pour rejoindre la planète Mars, elle qui se trouve trop à l’étroit sur Terre et s’est déjà portée candidate en vue de coloniser notre proche voisine dans le cadre du projet de la société néerlandaise Mars One ? En attendant cet éventuel départ qui nous affectera tous, on se repasse une petite vidéo de Florence Porcel, juste pour le plaisir :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *