Ciel nocturne après la pluie dans le désert d’Atacama

Les averses sont brèves et rares dans le désert d’Atacama. Une sécheresse qui fait le bonheur des astronomes et des photographes nocturnes.

De l’eau dans le désert d’Atacama ! Voilà qui a de quoi surprendre dans cette région, l’une des plus arides du monde avec moins de 10 millimètres de précipitations par an. C’est d’ailleurs pour cette raison que l’ESO y a implanté ses principaux observatoires dont le Very Large Telescope et le futur géant E-ELT. Protégé de la pluie par la barrière que forme la cordillère des Andes, le désert d’Atacama compte en effet plus de 300 nuits claires par an et une absence totale de pollution lumineuse, ce qui en fait l’un des meilleurs sites astronomiques au monde. Le très faible taux de vapeur d’eau présent dans l’atmosphère est également un atout pour observer dans certaines longueurs d’ondes comme le fait l’observatoire radiomillimétrique et submillimétrique ALMA.

atacama

Sur cette image le plan d’eau au premier plan nous permet de dire qu’une rare averse s’est produite un peu plus tôt (le cliché a été réalisé début août en plein hiver austral). Le liquide va rapidement s’évaporer, laissant la place à un sol desséché parsemé de quelques végétaux qui auront profité de cette précipitation providentielle pour s’épanouir.

Pointé en direction du pôle sud céleste pendant plusieurs heures, l’appareil photographique a enregistré le mouvement apparent de rotation des étoiles. La trace d’un météore est visible en haut à gauche : elle résulte de la combustion d’une petite météorite lors de sa rapide traversée de l’atmosphère terrestre.

Mise au point :

L’astrophotographe Serge Brunier, qui connaît bien la région pour s’y être rendu à plusieurs reprises, nous a signalé que contrairement à ce qu’indique le communiqué de l’ESO, la photographie n’a pas été prise dans le désert d’Atacama, qui est un désert côtier, mais dans la Cordillère des Andes, très exactement sur la lagune de Miscanti où il pleut et il neige plusieurs fois par an…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *